26/03/2019
NOUS SUIVRE SUR
  1. Nous, vos Pères spirituels de l’Eglise Catholique et Protestante, solidaires avec vous, Peuple congolais qui attend impatiemment depuis 2016 l’aboutissement heureux du processus électoral, en vertu de notre mission pastorale et prophétique, avons décidé de lancer cet appel pressant pour vous encourager à tenir bon afin de gagner le pari des élections libres, transparentes, crédibles et apaisées dans quelques jours.

 

  1. Nous demandons à la CENI de tout mettre en œuvre pour que la date du 30 décembre 2018 soit impérativement respectée afin de finir en toute beauté l’année 2018 et, de commencer l’Année 2019 avec l’espoir des jours meilleurs. Les diverses réactions enregistrées suite aux différents reports des élections donnent  à penser que le Peuple congolais ne tolérera pas un nouveau report des élections.

 

  1. Le processus électoral se déroule sur fond d’une crise de confiance qui risque d’entraîner des conséquences dangereuses pour la paix post-électorale. C’est pourquoi nous encourageons la CENI à tenir sa promesse de faciliter l’accès aux observateurs et aux témoins dans les bureaux de vote et dans les centres locaux de compilation des résultats (CLCR). Aussi qu’elle s’en tiennent à ne publier que les résultats issus du comptage manuel, reçus des CLCR et dont les procès-verbaux devront être affichés devant les différents bureaux de vote.

 

  1. Nous sommes préoccupés par l’intolérance politique de tout bord et par les actes de violence qui ont causé les pertes en vies humaines sans compter de nombreux blessés au cours de la campagne électorale. Nous présentons nos condoléances aux familles éprouvées et condamnons fermement toute forme de violence d’où qu’elle vienne et désapprouvons l’intolérance qui risque de nous conduire à des violences déplorables pendant et après le scrutin.

 

  1. Nous demandons aux leaders politiques, particulièrement aux candidats Président de la République de lancer un appel pressant et public à leurs partisans en les invitant à la non-violence. Nous exhortons également les candidats à différents niveaux d’élections à cultiver en eux l’esprit démocratique d’acceptation élégante des résultats, et en cas de contestation légitime, de le faire par des voies légales et non par l’incitation à la violence.

 

  1. Nous encourageons le Peuple congolais à continuer à œuvrer pour la paix et l’unité de la Nation. Qu’il participe massivement et activement au scrutin. Qu’il ne prête pas oreille à certains leaders politiques qui distillent les messages incitant à la violence, au régionalisme et au tribalisme.

 

  1. Afin de garantir la transparence pendant et après les élections, nous demandons au Gouvernement de veiller au fonctionnement normal de l’internet et des SMS qui constituent aujourd’hui des canaux de communication importants pour les différentes parties prenantes au processus électoral, notamment les acteurs politiques, les observateurs, les témoins et les  journalistes….

 

  1. « Si le Seigneur ne bâtit la maison, c’est en vain que peinent les bâtisseurs » (Ps126). Forts de cette conviction, nous invitons toutes les parties prenantes au processus électoral, particulièrement les candidats, à participer aux cultes œcuméniques que nous recommandons d’organiser partout où c’est possible, le samedi 29 décembre 2018. A Kinshasa, ce culte œcuménique aura lieu à la Cathédrale Notre Dame du Congo à

 

  1. Que Dieu bénisse notre pays et nous donne de consolider notre démocratie par des élections libres, transparentes, crédibles et apaisées. A tous et à chacun Joyeuses Fêtes de Noël et du Nouvel An.

 Kinshasa, le 26 décembre 2018.

 Rév. Dr. André BOKUNDOA                                  Son Exc. Mgr Marcel UTEMBI

Président de l’ECC                                                 Archevêque de Kisangani /Président de la CENCO

 

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
2539213
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
1526
3829
88545
2539213