20/08/2019
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 14 décembre 2018 (caritasdev.cd) : La salle Bienheureuse Isidore Bakanja de la Caritas Congo Asbl abrite du 12 au 14 décembre 2018 les travaux de l’atelier des leaders religieux et prestataires des soins de santé contre la stigmatisation et la discrimination envers les personnes vivantes avec le VIH/Sida. Prenant la parole en premier lieu, le 1er Secrétaire Exécutif adjoint de la Caritas Congo Asbl a remercié ses hôtes en précisant l’objet de ces assises.

« L’objectif global de cet atelier est de contribuer à la lutte contre la stigmatisation des personnes vivantes avec le VIH/Sida. Les personnes vivantes avec cette maladie sont donc nos frères ; ce n’est qu’en luttant contre cette stigmatisation que cet atelier aura atteint son sens », a indiqué Monsieur l’Abbé Eric Abedilembe.

Dans cette même logique, la représentante du Directeur-Pays de l’ONUSIDA, Mme Marini Nathalie, a fait savoir que son institution a pris un engagement ferme d’éradiquer le VIH/Sida à l’horizon 2030 sur l’ensemble de la planète. Elle a salué le partenariat fructueux avec le Fonds Mondial et la Caritas Congo Asbl. « Nous cesserons jamais de renouveler notre engagement. L’ONUSIDA pense à promouvoir une génération sans Sida à l’horizon 2030 », a martelé la Représentante de son Directeur-Pays.

Prenant la parole en qualité de la représentante du Ministre d’Etat, Ministre de la Justice et Garde des sceaux, Mme le Point Focal Mujinga Bimansha a ouvert les travaux de ces assises. Celles-ci dureront deux jours, soit du 12 au 13 décembre 2018. Elle a rappelé à l’assistance la loi de 2008 portant sur la protection des personnes vivantes avec le VIH Sida. « La seule façon que nous pouvons lutter contre le VIH Sida, c’est d’abord de lutter contre la stigmatisation et la discrimination envers ces personnes atteintes de ce virus ;  car ces deux fléaux constituent le blocage contre la riposte du VIH/ Sida », a insisté la Représentante du Ministre d’Etat, Ministre de la Justice et garde des sceaux.

Des exposés intéressants

La première journée a été marquée par des exposés importants : « Information de base sur le VIH/SIDA » (par Dr Francis de Femmes Plus), « Résultats de l’étude sur la stigmatisation 2012 en RDC » par M. César Mombunza (de CONERELA +), « Mise à jour sur le VIH/SIDA en RDC – Stratégies d’accélération et effets du traitement spécial et différencié sur les PVvih », « Comprendre et reconnaitre la stigmatisation dans les établissements de santé par les travailleurs de la santé » (avec Me Serge T.- Expert VIH & DH …), « Craintes des travailleurs de la santé : faire le VIH par le biais de contacts occasionnels non désirés »(par Dr Aimé Mboyo du PNMLS.

La seconde journée s’est poursuivie par d’autres exposés. « Droits de l’homme-PVVIH et populations vulnérables  à VIH » (avec Me Serge T. –Expert et DH…), « La crainte des travailleurs de la santé : faire le VIH par le biais de contacts occasionnels non désirés » (Dr Francis) « Les inégalités liées au genre et l’incidence à VIH » (Mr. Marius).

La dernière journée est consacrée à la clôture dudit atelier. Les participants ont eu droit à plusieurs autres exposés, notamment vulgarisation de la loi des droits des PvVIH, Engagement des chefs religieux, participation des dirigeants religieux à la lutte contre la stigmatisation et la discrimination, la loi sur les violences sexuelles, etc.

Ferry Bonkali (Stagiaire)

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
3113235
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
4810
8083
54482
3113235