15/12/2018
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 30 novembre 2018 (caritasdev.cd) : Les Secrétaires Généraux à l’Environnement & Développement Durable, à l’Industrie,  à l’Economie et au Portefeuille se sont entretenus mardi 27 novembre 2018 avec le Staff de la Caritas Congo Asbl, en son Centre d’accueil à Kinshasa/Gombe. « Le souci qui anime la Caritas Congo Asbl est ici d’apporter son concours à la sauvegarde sociale et environnementale, à travers l’expérience accumulée dans ce secteur ; d’aider l’Etat congolais à s’assurer de l’efficacité de la mise en œuvre des responsabilités sociales et environnementales et de la qualité de la reddition des comptes ad hoc ; et de soutenir les efforts qui sont entrepris dans ce domaine pour répondre de manière professionnelle et durable à la prise en compte des aspirations des populations en situation de précarité riveraines des ressources naturelles exploitées et à l'urgence des mesures de protection de l’environnement dans les sites exploités », a indiqué l’Abbé Eric Abedilembe, 1er Secrétaire Exécutif adjoint en charge de l’Administration et Finances de Caritas Congo Asbl, parlant au nom de son titulaire empêché.

 

M. Abbé Eric Abedilembe ouvrant l'atelier d'échanges avec les Secrétariats Généraux
M. Abbé Eric Abedilembe ouvrant l'atelier d'échanges avec les Secrétariats Généraux

Pour cela, Caritas Congo Asbl s’engage à mettre à contribution son réseau comprenant 47 Caritas-Développement Diocésaines, plus de 1.500 Comités Paroissiaux de Caritas-Développement, près de 30.000 Communautés Ecclésiales Vivantes de Base, le personnel employé dans son réseau implanté dans les villages et quartiers où opèrent les acteurs concernés par les responsabilités sociales et environnementales des entreprises, a-t-il souligné.

Thaddée Barega, 2ème Secrétaire Exécutif adjoint chargé de la qualité des projets de Caritas Congo Asbl, modérateur de la séance, a donné également la parole aux Secrétaires Généraux ou à leurs représentants/Experts. Ces derniers ont relevé quelques préalables administratifs à régler pour faciliter la mise en œuvre d’un partenariat tripartite Réseau Caritas, Secrétariats Généraux et Entreprises privées, tel que proposé par la Caritas Congo Asbl.

Un atelier bien accueilli par les Secrétariats Généraux

Avant d’élaborer une ébauche de feuille de route ad hoc, les deux parties présentes à cet atelier ont échangé sur le fondement de l’initiative de Caritas Congo Asbl. M. Philippe Minga, Directeur en charge de la Législation Economique, Commerciale et Industrielle du Secrétariat général à l’Economie, s’est dit très enthousiasmé à prendre part à cet atelier. «Cet atelier nous concerne particulièrement », a-t-il dit, relevant avoir pris part l’année dernière à un atelier sur la responsabilité sociétale des entreprises, organisée par la Province de l’ex-Katanga. M. Gaston Ilunga, Directeur en charge des Etudes et Planification au Secrétariat général à l’Industrie, a rappelé la nécessité de restaurer le tissu industriel de la RDC, passé à plus de 10.000 unités manufacturières à l’époque coloniale, à moins de 500 actuellement. « Pour nous, tous les partenaires qui peuvent nous aider à regarder dans la même direction pour réduire la pauvreté, créer de nouveaux emplois, … sont les bienvenus », a-t-il déclaré.

« Cet atelier nous est particulièrement intéressant dans la mesure où l’Administration Publique a pour finalité d’assurer les biens et services aux usagers, champ d’action similaire à celui de Caritas. En outre, notre ministère représente l’Etat dans le domaine des affaires. Parler gouvernance est très intéressant au moment où nous sommes engagés dans la reforme dans le secteur du Portefeuille. A travers l’expérience de Caritas, il est important de voir ce qui peut nous intéresser et réfléchir sur les projections à entreprendre avec vous», a indiqué M. Emmanuel Kabwabwa, Secrétaire Général au Portefeuille.

Pour M. Omer Koso, Chef de Division Surveillance Continue de l’Environnement au Secrétariat Général à l’Environnement et Développement Durable, « la contribution de tout un chacun serait utile afin que nous veillons tous à la protection de l’environnement ». Il a noté que la mission de sa division est de veiller à l’impact de toute activité qu’exerce l’être humain sur l’environnement.

Selon M. Jean-Marie Bangozi, Directeur des Etablissements humains et Protection de l’environnement au Secrétariat Général de l’Environnement et Développement Durable, « l’environnement est un secteur transversal ». Il a cité pour cela l’article 4 de la  Loi N°11/009 du 09 juillet 2011 portant principes fondamentaux relatifs à la protection de l’environnement qui stipule que « les institutions publiques et même privées ont la possibilité de créer en leur sein des structures allant dans le sens de la gestion de l’environnement. On ne peut pas laisser à l’Etat seul cette responsabilité. Tout le monde doit mettre sa main à la patte. C’est ce qui justifie même cette rencontre ». Il a ajouté que les entreprises ont une très grande responsabilité pour concernant l’impact de leurs activités sur l’environnement et même le social de la population. Elles doivent, au regard de la loi, prendre en compte, tout ce que cette dernière leur impose pour la préservation et la protection de l’environnement.

Devant un tel credo, M. Thaddée Barega a souligné que « l’environnement nous porte et nous donne tout ce qu’il nous faut pour nos activités ainsi que notre survie. Il va de soi que nous puissions nous tous, dans ce que nous faisons, tenir compte de la nécessité de la protection, voire de la restauration de l’environnement ».  

Il sied de signaler que le Secrétariat Général au Plan, invité aussi, n’a pas pu participer à cette première rencontre. La Caritas Congo Asbl a été représentée par les Responsables de ses trois Services (Urgence, Développement et Santé), ainsi que de la Communication, en plus de deux Secrétaires Exécutifs adjoints. Ces derniers ont présenté brièvement leur Structure et quelques expériences en matière de gestion de la forêt, de l’environnement. C’est ainsi que M. André Mathunabo, Coordonnateur du Service de Promotion de Développement (SPD) a présenté notamment trois projets de Caritas Congo Asbl sur la Gouvernance locale (forestière, minière) et le Dialogue Social entre les Acteurs Etatiques et Privés, donnant l’occasion aux Secrétaires Généraux et leurs représentants d’en obtenir des précisions au cours d’un échange franc.

Guy-Marin Kamandji

 

 

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
2188968
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
772
14294
39157
2188968