15/12/2018
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 23 novembre 2018 (caritasdev.cd):L’actualité de ce vendredi 23 novembre 2018 en RDC est dominée par divers titres, dont les suivants : plus de 31.580 déplacés interne de Beni manquent d’assistance, vers une exemption de visas d’entrée entre la RDC et Emirats arabes unis, 13 nouveaux cas confirmés d’Ebola notifiés au Nord-Est du pays, Kabila serre les rangs autour de lui et de son dauphin, Steve Mbikayi pour la suppression de la prime des parents et l’Archidiocèse de Kinshasa a accueilli le chargé d’affaires à la nonciature apostolique en RDC.

 I. URGENCES, DEVELOPPEMENT ET SANTE

•    Radio Okapi: Beni : Plus de 31 500 déplacés internes manquent d’assistance
Plus de 31.580 déplacés internes, soit 6.000 ménages vivent sans assistance dans la ville de Beni. Au nombre de ces déplacés, 14. 884 sont des hommes, et 16. 696 sont des femmes. Ces déplacés internes vivent dans les familles d'accueils depuis 2014, révèle un rapport publié mardi 20 novembre à Beni par la Synergie des Mouvements et de la protection des populations qui regroupe les services de l’Etat, les ONGs et les agences du système des nations unies. Cette structure plaide donc pour une assistance immédiate de ces déplacés internes qui, selon elle, vivent dans une précarité « incommensurable ».

  • Jeune Afrique : RDC – Émirats arabes unis : Vers une exemption totale de visas d’entrée ?

Les chefs des diplomaties congolaise et émiratie ont signé, en début de semaine à Abou Dhabi, un accord d’exemption réciproque de visas pour les détenteurs de passeports diplomatiques. Une étape de plus dans le rapprochement entre les deux pays.

Pour l’instant, seuls les Émiratis et les Congolais détenteurs de passeports diplomatiques sont concernés. Ils pourront se rendre désormais sans visa, respectivement en RDC et aux Émirats arabes unis. C’est ce qui ressort d’un accord conclu le 19 novembre à Abou Dhabi entre les ministres des Affaires étrangères de ces deux États, le Congolais Léonard She Okitundu et l’Émirati Check Abdallah Ben Zayed Al Nahyane.

ACP: 13 nouveaux cas confirmés d’Ebola notifiés au Nord-Est de la RDC

Treize nouveaux cas confirmés de maladie à virus Ebola ont été notifiés mercredi dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri au Nord-Est de la RDC, dont sept à Katwa, deux à Béni, deux à Kalunguta, un à Oicha et un à Mutwanga, annonce le ministère de la Santé dans un communiqué parvenu jeudi à l’ACP. Depuis le début de cette dixième épidémie d’Ebola en RDC le 1er aout 2018, le cumul des cas est de 386, dont 339 cas confirmés et 47 cas probables. Au total, il y a eu 219 décès (172 confirmés et 47 probables) et 113 personnes guéries. Selon la source, parmi les nouveaux cas de la zone de santé de Katwa, cinq sont les membres d’une même famille qui vivent dans l’aire de santé de Rughenda. Ils étaient enregistrés comme contacts d’un cas confirmé de Katwa décédé au début du mois de novembre. Ils avaient refusé la vaccination et le suivi. Ils ont finalement tous accepté d’être soignés au centre de traitement d’Ebola (CTE) de Butembo.        

 II. POLITIQUE ET SOCIETE

  • RFI: Elections en RDC: Kabila serre les rangs autour de lui et de son dauphin

Le président Kabila a réuni ce matin les cadres du Front commun dans sa résidence privée de Kingakati, au premier jour de la campagne électorale. Une manière selon son entourage de réaffirmer l’unité de sa coalition autour du candidat qu’il a choisi, Emmanuel Ramazani Shadary, et dont il est le parrain dans cette campagne.

Le président Kabila n’aura pas attendu 24 après le début de la campagne pour s’afficher aux côtés de son candidat… et lui réaffirmer son soutien. Un président peu bavard comme à son habitude, mais souriant, détendu, et prêt, selon Lambert Mende, porte-parole du candidat du Front commun, à jouer un rôle actif dans cette campagne. « Le président Kabila, dit-il, est disponible pour aider aussi bien notre candidat, puisqu'il est l'autorité morale de la famille politique Front commun pour le Congo. Il a même déclaré sa disponibilité à soutenir quiconque aurait besoin de lui pendant la campagne puisqu'aucune loi n'interdit à ce qu'un président de la République en exercice puisse mouiller sa chemise comme l'a fait le président Trump aux Etats-Unis pour ses députés et ses sénateurs. »

 

  • Forum des As : Steve Mbikayi pour la suppression de la prime des parents

Pour ce faire, le ministre de l’ESU préconise l’augmentation du salaire des profs et chefs de travaux.

Par ailleurs, sept lois votées parmi lesquelles les " Télécommunications ", l’Ordre national des Architectes, l’Ordre national des Ingénieurs civils et l’Ordre national des Ingénieurs des techniques appliquées. Hier le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), Steve Mbikayi a fait le déplacement pour la salle des Conférences internationales, siège du Sénat pour répondre à la question d’actualité posée par le sénateur Florentin Mokonda Bonza sur les événements malheureux survenus sur le site de l’UNIKIN, où deux étudiants ont été tués par des policiers. L’auteur de la question veut savoir pourquoi la manifestation des étudiants a sauvagement été réprimée par les forces de l’ordre. Il y a eu mort d’hommes sans en connaitre les tenants et les aboutissants. Le ministre de l’ESU doit expliquer aux sénateurs les motivations de la présence des forces de l’ordre sur le site universitaire de l’UNIKIN. Ainsi que la mort des étudiants qui s’en est suivie.

Au débat, il y a eu plusieurs intervenants parmi lesquels d’anciens ministres de l’ESU qui maîtrisent très bien le secteur. On peut livrer la substance des trois intervenants. Le sénateur Salumu rappelle que les sites universitaires de l’ESU sont du domaine public de l’Etat donc inaliénables. Mais sur tous ces sites à l’exemple de l’UNIKIN, l’ISTA ou l’UPN, on a érigé des antennes de télécommunications, des Banques et même des stations d’essence. A lire l’intégralité de cet article sur le site Forum des As.

III. EGLISE

  • Dia : L’Archidiocèse de Kinshasa a accueilli le chargé d’affaires à la nonciature apostolique en RDC

Son Excellence Mgr Ettore Balestrero, chargé d’affaires à la nonciature apostolique en RDC a été présenté par l’archidiocèse de Kinshasa le dimanche 18 novembre 2018. C’était au cours d’une célébration eucharistique qu’il a lui-même présidée en la cathédrale Notre-Dame du Congo. Sur le parvis de la cathédrale, l’avaient accueilli l’archevêque de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo et l’archevêque émérite, le cardinal Laurent Monsengwo, et l’évêque auxiliaire, Mgr Edouard Kisonga. Une dizaine d’autres évêques ont concélébré la messe ainsi qu’une centaine de prêtres.

 

Paris MONA[1]

 

 

[1] Pour toutes informations supplémentaires, veuillez contacter :

  • Guy-Marin KAMANDJI, Chargé de Communication, Tél. +243 998 45 60 39, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.,

Plus d’infos sur notre site web : www.caritasdev.cd; Facebook : Caritas Congo Asbl; Twitter : @CaritasCongo,                     Skype : caritas.congo, Instagram : caritas_rdcongo

 

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
2188997
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
801
14323
39186
2188997