15/11/2018
NOUS SUIVRE SUR

Kisangani, le 07 novembre 2018 (caritasdev.cd) : Après Kisangani, les leaders religieux de Yangambi et Banalia, en Province de la Tshopo, viennent d’être mobilisés dans  le diagnostic et le  traitement précoces des enfants vivant avec le VIH/SIDA. C’était au cours des ateliers de renforcement de leurs capacités organisés du 20 au 29 octobre 2018 par la Caritas Congo Asbl, en collaboration avec la Caritas-Développement Kisangani. (Click here to read the English version)

« La mission d’appui aux ateliers de renforcement des capacités des leaders religieux pour leur contribution dans le diagnostic et traitement précoce chez les enfants vivant avec le VIH/SIDA s’est déroulée dans de bonnes conditions dans les 2 zones pastorales de Yangambi et Banalia. Les formateurs provinciaux ont fait preuve d’un professionnalisme avéré et la participation des personnes formées était importante et intéressée », a indiqué à caritasdev.cd Dr Jean Munongo, Coordonnateur National du Service de promotion de la Santé de Caritas Congo Asbl, rentré de Kisangani, où il était accompagné par la Comptable Solange Ngombe.

La participation a été très satisfaisante, s’est réjoui Dr Munongo. « Sur les 62 personnes attendues, 58 (43 leaders religieux et 15 prestataires des soins) ont répondu présent et ont été formées, soit un taux de réalisation de 93,5 %. Une liste des activités catalytiques a été retenue pour chacune des zones pastorales et les points focaux, chargés de la mise en œuvre de celles-ci ont été responsabilisés. Une évaluation à mi-parcours est programmée au mois de janvier afin d’apprécier l’état d’avancement des activités et de mettre en évidence des éventuels goulots d’étranglement et trouver des pistes de solution », a-t-il relevé.

 

Cette mission s’est effectuée grâce au financement de l’ONUSIDA, par le canal de Caritas Internationalis, dans le cadre de la mise en œuvre des activités du « Projet de renforcement de l’engagement des Organisations Confessionnelles dans l’accélération du diagnostic précoce et du traitement des enfants vivants avec le VIH. Catalyser la réponse des Organisations Confessionnelles en République Démocratique du Congo face au VIH/SIDA ».

Des recommandations formulées aux Parties prenantes

Au stade actuel, il est recommandé à la Caritas-Développement Kisangani d’assurer l’accompagnement des Points Focaux dans la mise en œuvre des activités catalytiques,  avec un rapportage mensuel.

La Caritas Congo Asbl est appelée à mener un plaidoyer afin de mobiliser des fonds supplémentaire pour  permettre une planification des supervisions conjointes trimestrielles  (PNLS/PNMLS et Caritas Congo Asbl) des activités du projet mené. Il lui est recommandé aussi de rendre disponibles à temps les frais de suivi des activités des 14 Points Focaux, les outils de rapportage et d’archivage dans les 4 zones pastorales en quantités nécessaires ; d’ajouter dans les zones pastorales la quantité des dépliants des messages à rendre disponibles dans les chapelles, les groupes et mouvements des jeunes, les CEV ainsi que les ménages  et de créer un groupe sur le réseau WhatsApp pour faciliter la communication régulière et le rapportage des activités.

En guise de défis majeurs, il reste à atteindre le plus grand nombre des ménages afin de renforcer le dépistage et traitement précoce du VIH chez les enfants de moins de 5 ans et étendre cette expérience pilote à toutes les autres confessions religieuses et dans d’autres diocèses au sein de l’archidiocèse de Kisangani.

Mais, cela, tenant compte de certaines difficultés, notamment l’insuffisance des fonds pour couvrir  les activités de suivi et de supervision conjointe avec le PNLS et PNMLS.

Mlle Christelle Tshimbela (Stagiaire) & GM Kamandji

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
2088510
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
1265
15315
55279
2088510