15/11/2018
NOUS SUIVRE SUR

 

Mweka, le 19 octobre 2018 (caritasdev.cd) : Caritas-Développement Mweka a achevé vendredi la distribution des Articles Ménagers Essentiels (AME), des outils aratoires et d'une assistance en Cash inconditionnelle commencée depuis mercredi 17 octobre 2018 en faveur de 430 ménages retournés de Kakenge. Il s’agit d’une réponse humanitaire d’urgence financée par Caritas International Belgique (CI.be), don du Peuple de la Belgique, suite aux affrontements intercommunautaires autour de l’exploitation des terres arables et des forêts entre la tribu Kuba/Mpianga et la tribu Kete, survenus en janvier dernier dans le Territoire de Mweka, en Province du Kasaï. Cette distribution a eu lieu dans la cour de la paroisse Christ-Roi de Kakenge, en présence du Chef de Poste d’Encadrement Administratif de Kakenge, Mr Lambert Nkashama, des responsables à haut niveau de deux communautés jadis en conflit ainsi que de Mme Emmanuelle Henderyckx et Mr Willem Vervaeke, respectivement Représentante de la CI.be en RDC et Responsable du Département RDC à la CI.be à Bruxelles.

Satisfaction des bénéficiaires, Autorités politico-administratives et coutumières

 

C’est la première assistance que reçoivent ces ménages meurtris, depuis le mouvement de leur retour  amorcé en mars 2018. En effet, le 29 janvier 2018, le conflit avait pris de l’ampleur. Des présumés miliciens avaient surgi de la forêt pour tuer, piller et brûler des habitations dans la Cité de Kakenge (située à environ 175 kms de Kananga) et les villages environnants. Les personnes avaient fui dans tous les  sens. Les directions prises sont multiples, tout d’abord sur l’axe principal le long du chemin de fer, les uns vers Bakwakenge en direction de Kananga et les autres vers Mweka, ainsi que les différents villages qui jalonnent cet axe, notamment Kinda. Les villages des artères vicinales ont été aussi  des lieux de refuge, avec Dengemongo, Momono, Batwa, Kameji, etc.

 

Le retour de la paix a ainsi permis à la Caritas International Belgique et à la Caritas Mweka, d’où est partie l’alerte humanitaire ad hoc, à passer à apporter cette réponse d’urgence. Après avoir résumé les efforts de pacification fournis (sensibilisation, activités sportives/football, marches pacifiques intercommunautaires, repas fraternel, etc), avec l’appui de la Caritas Mweka, le Chef de Poste administratif a exprimé jeudi sa gratitude à l’équipe de la Caritas Internationl Belgique, partie lui présenter les civilités à son bureau: « je  vous dis grand merci au nom de toute la communauté de Kakenge et, au nom de l’Administrateur du Territoire de Mweka que je représente ici, pour l’aide que vous venez d’apporter à notre population ». Mr Nkashama a également salué le travail de la Caritas diocésaine de Mwaka : « Caritas Mweka a fait son travail. Parce qu’ils nous assistés dès le début des atrocités. Ils ne cessaient  de conseiller les deux chefs en conflit. Ils ensuite lancé une alerte humanitaire vers le Réseau Caritas, via la CI.be. Aujourd’hui, la Caritas Belgique nous appuie avec son aide. Je pense que dans des circonstances pareilles, ce n’est pas toute la population qui pourrait recevoir cette assistance. Nous souhaitons alors que le partenaire qui a financé cette opération, en fasse encore plus. Parce que vous êtes la première Structure qui est venue nous assister à un moment où la pauvreté bat son plein».

Le Chef de Kalamba (Kete), interviewé aux côtés du fils du Chef du Groupement Mpanga-Matadi (Kuba), représentant son père en route vers Kakenge et d'un responsable de la Caritas Mweka
Le Chef de Kalamba (Kete), interviewé aux côtés du fils du Chef du Groupement Mpanga-Matadi (Kuba), représentant son père en route vers Kakenge et d'un responsable de la Caritas Mweka

 

Mr Hyppolite Lobo-Mikobi, Représentant du chef de groupement Mpianga-Matadi (Chef Shakobe Mayi Munene), a salué cette action de la Caritas : « nous remercions la Caritas, à travers toute la population de la Belgique. Cette aide nous a vraiment enchantés, parce qu’on ne s’y attendait pas. La population a presque tout perdu lors de ces évènements ». Le fils du Chef a confirmé que cette aide a bénéficié à toutes les deux communautés jadis en conflit : pendant que nous parlons, nos amis de Kalamba sont ici. Le chef de Kalamba lui-même est là. Je ne sais pas si vous nous aviez vus nous serrer la main. Nous sommes tous, les Ba-Mpianga et les Ba-Kete ensemble, en train de bénéficier de cctte assistance qui nous parvenue de la Caritas..». Pour lui, l’éponge est déjà passée, les deux communautés sont décidées à vivre en bonne entente. Et les outils aratoires reçus vont aider à relancer l’agriculture dans ce territoire agricole de Mweka. 

Propos similaires du côté du Chef Kalamba Mbengele des Ba-Kete : « Nous sommes un. Caritas a distribué ces biens à toutes les Communautés, Mpianga et Kete. Ce qui est passé est passé. La Parole de Dieu recommande la paix et la réconciliation,, quel que soit le problème survenu ».

 

Ces propos ont été confirmés par Mr Pierre Malieng-Malieng Pierre, pasteur de l'assemblée Shekhinan Tabernacle (église branhamiste), marié et père de neuf enfants en vie et deux décédés, déplacé de Nselenge vers Mbatshi : « depuis ces jours-là jusqu’aujourd’hui, nous n’avons reçu aucune assistance en dehors ce qui vient de nous être remis par nos frères, je peux dire nos plus proches parents, qui nous ont engendrés sur le plan scientifique le Royaume de Belgique, le peuple belge et l’appui de la Caritas Mweka, venus nous aider avec tous ces biens. Parce que nous n’avions plus rien. En guise de couverture, nous n’avions que la moustiquaire imprégnée d’insecticide. Aujourd’hui, nous avons reçu de Caritas deux couvertures, des gobelets, bidon d’eau, j’ai même vu une pièce wax pour mon épouse qui « est  pratiquement nue… ». Le pasteur avait trouvé sa maison en paille détruite, et tous les biens abandonnés par sa famille dans la fuite pillés. Il plaide pour les autres sinistrés non servis. « En tant que chrétien, nous essayons de recréer les conditions d’une paix durable. Nous avons eu des réunions, la MONUSCO (Mission de l’ONU pour la Stabilisation de la RDC) a aussi organisé des matchs de football, et le climat est en train de s’améliorer ».

 

Etalant avec joie les biens reçus devant son épouse, Mr Léon Kemishanga a cependant plaidé pour « ses frères » qui n’ont pas pu recevoir cette assistance. « Cela ne va pas vraiment nous sécuriser. Surtout puisque des voisins n’ont pas été ciblés, et pourtant ils sont dans la même situation que moi. Je remercie la Caritas, tout en pensant ce que je peux donner aussi aux autres pour être sécurisés », a conclu ce père de dix enfants, dont trois filles. Il avait trouvé sa maison pillé après ces troubles.

 

« Ce don vient du peuple belge qui a longtemps suivi ce drame, à travers nos alertes sévères qu’on remonte à la Caritas International Belgique via Caritas Mweka, a souligné Mr John Elanga, Chargé de Projet de la CI.be. Il a expliqué les critères de sélection des bénéficiaires : des localités ayant enregistré le retour récent de leurs populations, des ménages ayant perdu leurs maisons et/ou biens, avec le niveau de vulnérabilité (personnes de 3ème âge, femmes enceintes, enfants abandonnés). Ce processus de filtrage a impliqué toutes les parties prenantes : Caritas, Autorités locales et communautés. Deux Points Focaux ont été désigné par les Communautés et la validation de ménages  bénéficiaires s’est faite en séance publique. Au finish, 430 ménages ont été retenus dans 5 localités sur les 17 touchées par cette crise.

 

Un kit bien fourni

 

Chaque ménage a reçu un kit en Articles ménagers essentiels, composé notamment de 2 casseroles, 5 pièces de tasse, 5 cuillères, 1 louche, 1 couteau de cuisine, 1 bidon de rigide de 20 L, 1 seau de 20 l, une bassine en plastique, 1 bâche de 4x5 mètres, une natte, 2 couvertures,  1 savon de lessive, un petit seau de soins intimes de femmes, un paquet de slip, 1 wax pagnes, 1 savon médical de toilette, 1 sac prolypopylène, etc., ainsi que 1 houe et 1 binette. Chaque famille bénéficiaire a également reçu une assistance en Cash inconditionnelle selon sa taille. 

   Guy-Marin Kamandji (Envoyé Spécial)

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
2088505
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
1260
15310
55274
2088505