15/11/2018
NOUS SUIVRE SUR
Mr Paul-Martial AGBOBLI (1èr à votre droite) dispensant des enseignements lors de l’atelier.

Kinshasa, le 07 septembre 2018 – (caritasdev.cd) -  Dans le cadre d’une mission de terrain du Programme A2P – DIRO du Consultant-Accompagnateur Paul-Martial AGBOBLI de Caritas Africa du 3 au 9 septembre 2018 auprès de la Caritas Congo Asbl, un mini-atelier a été prévu le 7 septembre sur les expériences de mobilisation de ressources financières.  Lors de la première partie qui a inauguré ce mini-atelier en ce vendredi 7 septembre 2018, monsieur Thadée BAREGA, 2ème Secrétaire exécutif adjoint de la Caritas Congo Asbl et Référent de l’A2P-DIRO, a interpellé ses collègues de la structure prenant part à cet atelier, leur faisant savoir que la Caritas Congo Asbl est une pionnière en cette matière de modèle économique sur le plan de la théorie. Il leur a demandé au niveau des Services et Cellules de la structure de s’engager dans la concrétisation du travail à effectuer s’agissant du modèle économique à proposer pour la Caritas Congo Asbl, rapporte caritasdev.cd

Les participants ont été répartis en deux groupes pour réfléchir sur deux thèmes respectifs : Mobilisation des fonds sur le plan local et partenariat (groupe 1) et Investissement et projet (groupe 2). La mise en commun a été programmée dans l’après-midi.    Avant ces activités au niveau des deux groupes constitués, le Consultant-Accompagnateur Paul-Martial AGBOBLI a présenté un exposé sur le modèle économique d’une association. Il a expliqué les évolutions récentes du mode associatif en partant de l’idée de solidarité, du bénévolat et de militantisme insuffisant.  Il a montré la place des associations devenues indispensables dans les politiques publiques, sans oublier les valeurs entrepreneuriales, la montée de la salarisation entre autres.

Des participants de l’atelier suivant les explications

Organiser les ressources existantes et en développer d’autres

Sur des évolutions récentes dans ce domaine, l’orateur a montré le rôle de l’autonomie politique, la réinterrogation des modèles économiques. Selon le Consultant-Accompagnateur Paul-Martial AGBOBLI, il s’agit de mieux organiser les ressources existantes et de développer des nouvelles ressources.

L’atelier a été marqué par des échanges intéressants, en présence du Référent DIRO (en chemise claire).

Capitalisation et transmission des connaissances au niveau d’une organisation

Hier, dans le même cadre de la visite de terrain auprès de Caritas Congo Asbl du Consultant-Accompagnateur Paul-Martial AGBOBLI, les participants - Coordonnateurs et Chefs de Cellule, Chargés de projets/programmes ou de la base des données ainsi que   d’autres agents de la structure – ont pris part à un atelier consacré au Management des connaissances ou KM.  Ils ont produit un répertoire des connaissances suivant des domaines précis (communication, logistique, finances, urgences, Fonds de solidarité, développement…) qui ont été « coulées » en des rapports ou présentations ad hoc. Ceci après un « brainstorming » et l’adoption des stratégies et de diffusion des connaissances qu’ils ont pu identifier. Monsieur   Paul-Martial AGBOBLi a par la suite livré un enseignement sur le Management des connaissances, dont les bases sont la connaissance, la pratique, les expériences et les compétences. Il a distingué les connaissances tacites de celles dites explicites. Il a défini le Management des Connaissances comme un ensemble des activités consistant dans la capitalisation et la transmission des connaissances au niveau d’une organisation. Il a précisé que dans la démarche du Management des Connaissances interviennent un état d’esprit, une démarche et une méthode.

 

JOSEPH KIALA

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
2088501
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
1256
15306
55270
2088501