14/11/2019
NOUS SUIVRE SUR

Beni, le 24 aout 2018 (caritasdev.cd):  Depuis que l’épidémie de la maladie à virus Ebola a été déclarée officiellement au Nord-Kivu en général et en particulier dans la commune rurale de MANGINA (au Diocèse de Butembo-Beni), l’épicentre de la maladie, l’Eglise du Diocèse de Butembo-Beni n’a pas, un seul instant,

baissé les bras dans la lutte contre ce fléau qui, comme un cheval de Troie, reste indubitablement  un danger pour tous si les moyens de lutte ne sont pas à tout prix  vulgarisés, illico et presto.


L’Evêque du Diocèse de Butembo-Beni, Son Excellence Monseigneur PALUKU SIKULI Melchisedek, a été le premier à inviter toute la population de son diocèse au strict respect des mesures d’hygiène dans le cadre de la riposte contre cette dixième épidémie de la Maladie à Virus Ebola en RDC. C’est notamment le lavage des mains.
Ayant compris que « l’ennemi était à leur porte», les agents pastoraux ainsi que la Caritas Butembo-Beni, appuyés par la Caritas Congo Asbl se sont résolument engagés dans la bataille aux cotés de l’Evêque du diocèse de Butembo-Beni.


C’est ainsi que Emmanuel BOFOE, agent de la Caritas Congo Asbl, et François KAPUTU de la Caritas Butembo-Beni accompagnés d’un agent de l’Organisation Mondiale de Santé et un autre de la Croix rouge de la République Démocratique du Congo ont profité de la messe dominicale du 19 aout 2018 en paroisse de PAIDA pour un briefing de plus de 800 fidèles sur les signes de la Maladie à Virus d’Ebola, les moyens de prévention et l’enterrement digne et sécurisé des victimes. Les fidèles ont été très satisfaits de ces informations.
 Le lundi 20 aout 2018, grâce à la facilitation du Curé doyen Mathieu KAMBIBAYA de la ville de Beni, tous les agents pastoraux (prêtres, religieuses et religieux) des 6 paroisses ont répondu à l’invitation des deux agents de la Caritas en vue d’un  autre briefing sur la Maladie à Virus d’Ebola. Ils ont eux aussi reçu des explications sur les symptômes de la Maladie à Virus d’Ebola, les moyens de prévention contre cette maladie et l’enterrement digne et sécurisé des victimes.


Conscients de la gravité de la situation, les agents pastoraux ont exprimé plusieurs préoccupations en rapport avec le risque de propagation de l’épidémie si les mesures et les moyens conséquents ne sont pas vite disponibilisés en général et d’une façon particulière dans les écoles étant donné l’imminence de la rentrée scolaire qui est prévue dans deux semaines.




                      François KAPUTU
                        Caritas Butembo-Beni

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
3509851
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
3440
17080
56893
3509851