19/10/2018
NOUS SUIVRE SUR
Moment de récolte au niveau du site de Kambo et ce en présence de  l’équipe Caritas  Congo Asbl et Caritas Molegbe

Kinshasa, le 09 août 2018    - (caritasdev.cd) : La mission de suivi du Projet AA Molegbe (Appui Multisectoriel aux réfugiés centrafricains et communautés d’accueil dans les Territoires de Libenge, Zongo, Mobayi Mbongo et Bosobolo dans l’ex-province de l’Equateur) est rentrée satisfaite des réalisations visitées sur terrain à Gbadolite et ses environs. Ce projet, qui porte sur l’agriculture (distribution des semences et outils aratoires et appui en conseils techniques), est financé par le Gouvernement allemand à travers Caritas Allemagne.   Il est exécuté par  Caritas Développement  Molegbe avec l’accompagnement du Service Promotion de la  Solidarité et du Partage (SPSP) de  Caritas Congo Asbl, rapporte caritasdev.cd

Commencé depuis 2016, ce projet a eu à intervenir successivement dans les Territoires de Libenge, Zongo, Gbadolite et Bosobolo. La mission effectuée par   Emmanuel MBUNA  et de Arsène MINGA, respectivement Coordonnateur et chargé des programmes au SPSP,  a eu lieu du 24 au 28 juillet à Gbadolite. Ces deux agents de Caritas Congo Asbl ont visité successivement les sites de Lembo, Tambo et de Mogoro. A ce dernier site Son Excellence Mgr Dominique Bulamatari, Evêque de Molegbe, s’est joint à l’équipe de la  mission. Partout, les impressions sont très bonnes  et satisfaisantes tant de la part des réfugiés que des populations d’accueil et des autorités politico-administratives. Les bénéficiaires ont effectivement semé les semences reçues et suivi  scrupuleusement les conseils techniques donnés en pratiquant le semis en ligne et l’assolement (une parcelle déterminée pour chaque culture). Ils ont également regroupé  leurs champs sur des larges étendues de terre que les autorités locales leur ont généreusement octroyées. Cette approche crée l’émulation et incite chaque bénéficiaire à s’adonner à ses tâches pour faire bonne figure.

Apprécier les progrès réalisés, mais surtout d’écouter les bénéficiaires

L’objectif de cette mission du suivi du Projet AA Molegbe était  d’apprécier les progrès réalisés dans l’accomplissement des activités prévues, mais surtout d’écouter les bénéficiaires sur la qualité de l’aide reçue (semences, outils aratoires et conseils) et d’engager   les discussions avec le staff du projet et les bénéficiaires. Ceci pour la  pérennisation de  l’action du projet en vue de leur autonomisation.  Les 25 et 27 juillet 2018,  les deux agents de la Caritas Congo Asbl en mission ont visité les sites de Lembo, Kambo et Mogoro.  Les bénéficiaires dudit projet ont cultivé des champs d’une étendue importante dans les trois sites avec les spéculations que sont le maïs, l’arachide et le niébé.  La récolte de l’arachide et du maïs est en cours, à en croire le document remis à caritasdev.cd Celle du niébé a été programmée au mois d’août en cours.  Les cultures  maraîchères sont dans l’attente du repiquage.

L’Evêque de Molegbe lors de la visite à Mogoro au milieu des réfugiés centrafricains

Pour revenir sur  l’étape de Mogoro, l’Evêque de Molegbe, dont la présence a encouragé les bénéficiaires, a demandé à ceux-ci de travailler sans relâche pour défier la faim. La visite s’est déroulée dans une ambiance marquée par des chants et des danses. Outre ces trois sites susmentionnés les autres sites concernés par le Projet sont : Nzakara, Gbiaka, Gbogbo, Yomba et Limasa, ce dernier site étant situé dans le Territoire de  Yakoma.

Vers des propositions pour la durabilité du projet

Une séance de restitution est intervenue à la fin de la mission.  Dr Emmanuel MBUNA a félicité l’équipe de ce projet pour le travail qu’elle a abattu.  Il a dit sa satisfaction pour ce travail et il  a émis le souhait que ladite équipe  avance des propositions quant à la durabilité du projet. Un constat a été mis en lumière : un bon nombre de réfugiés n’ont toujours pas bénéficié des interventions des acteurs humanitaires dans la région.

Dr Emmanuel Mbuna, deuxième à partir de votre gauche, et Arsène Minga, quatrième à partir de votre gauche, entourant à Gbadolite le Chef de poste de la Commission Nationale pour les Réfugiés

Il sied de rappeler que  du 12 au 19 avril de cette année 4.894 ménages bénéficiaires, également accompagnés techniquement par le projet, ont reçu des intrants agricoles et de pêche. Parmi ces 4.894 ménages bénéficiaires, 1.792 ont été servis en intrants agricoles pour ce qui est de la sécurité alimentaire et 3.102  en kits de pêche. Pour la sécurité alimentaire, chaque ménage a reçu un kit  comprenant 2 machettes, 2 houes, 1 râteau, 1 bêche, 1 rasoir, 11 kg de semence d’arachide, 12 kg de semence de maïs,  12 kg de semence de niébé et 0,050 kg de semence maraichère (amarante, gombo et morelle).  S’agissant des kits de la pêche, chaque ménage bénéficiaire a reçu 4 nappes de filet, 1 machette, 2 bobines de fil nylon, 1 boîte d’hameçons, 5 ralingues et 1 lime. 

Civilités

 Il faut noter que lors de leur mission de suivi, le 24 juillet 2018  Emmanuel MBUNA et  monsieur Arsène MINGA  ont d’abord échangé avec monsieur l’Abbé Egide MBIMBA Mokumbu,  Coordonnateur de la Caritas-Développement Molegbe et Vincent PILIPILI, Coordonnateur adjoint du Projet. Les deux agents de la Caritas Congo Asbl venus de Kinshasa ont été accompagnés par la suite par le prêtre  pour une descente chez le Maire de la ville de Gbadolite et chez le Chef de poste de la Commission nationale pour les Réfugiés (CNR), en vue de  la  présentation de leurs civilités à ces  personnalités.  Les deux hôtes ont enfin  effectué  leur visite au Bureau  de la sous-délégation du Haut- Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés à Gbadolite.

 

JOSEPH KIALA  

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
1989978
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
126
14507
73268
1989978