19/10/2018
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 06 août 2018 – (caritasdev.cd) : Les nouvelles concernant la maladie dite à virus Ebola qui s’est déclarée à Beni, plus précisément à Mabalaka, dans la province du Nord-Kivu, dans l’Est de la RD. Congo, ne sont toujours pas rassurantes en ce début de la semaine. Une quarantaine des cas ont été dépistés.

Si une dizaine de personnes ayant attrapé Ebola sont suivies pour des traitements, l’on a enregistré jusqu’ici une trentaine de morts. Dr Matthieu BIKOKO, qui a été abordé aujourd’hui à ce sujet par caritasdev.cd et qui est un agent de la Caritas Congo Asbl, a indiqué que celle-ci participe aux réunions de surveillance organisées par le ministère de la Santé tant au niveau central que local, à travers la Caritas Butembo-Beni, rapporte caritasdev.cd.

Docteur Matthieu BIKOKO, du Service de Promotion de la Santé de Caritas Congo Asbl où il est chargé du suivi et évaluation, a aussi indiqué que ceci constitue la dixième fois que ladite maladie à virus Ebola ou épidémie se déclare dans le pays. Il a ajouté que le système de surveillance de la RD. Congo se montrant efficace il n’y a pas lieu de paniquer, soulignant que la population doit garder son calme et suivre les instructions du ministère de la Santé à travers les communications qui sont données. Le médecin a fait savoir que Caritas Congo Asbl, en tant que partenaire du ministère de la Santé, a toujours montré qu’elle sait être présente dans la gestion des épidémies.

Caritas Congo Asbl suit de près l’évolution de la situation concernant Ebola à Beni

« Caritas Congo Asbl, a affirmé Dr Matthieu BIKOKO, est en train vraiment de suivre de près l’évolution de la situation concernant Ebola sévissant à Beni et participe à toutes les activités de la lutte contre cette épidémie, en apportant sa modeste contribution ». Il insisté sur le fait que lors de la récente crise de Mbandaka en matière d’Ebola ledit organe technique de l’Eglise catholique dans le pays est descendu sur terrain pour se signaler par des actions lors de la sensibilisation aux côtés des équipes du ministère de la Santé et d’autres partenaires.

Ebola : Déjà neuf fois en RD. Congo

Ebola s’est déclaré neuf fois en RD. Congo avant la fièvre hémorragique en cours. La première fois en 1976 cette fièvre a sévi à Yambuku, dans ce qui fut alors la province de l’Equateur, causant 280 morts pour 318 cas. En 1977, la deuxième fois où la maladie s’est manifestée    à Tandara (Equateur), elle a connu un seul mort pour un cas. En 1995, à Kikwit, et ce fut la troisième   fois, 315 cas ont été enregistrés, dont 250 décès. En 2007, Mweka à son tour a été atteint par l’épidémie Ebola et celle-ci, sur 264 cas, en a fauché 187. Mweka fut de nouveau touché en 2008 et on a compté 15 décès pour 32 cas. En 2012 Isiro ne fut pas épargné avec 13 décès pour 36 cas. A Djera (Equateur) en 2014, Ebola a causé 49 décès sur 66 cas. Trois ans après, Likati, dans le Bas-Uélé, connut 4 décès des suites d’Ebola sur 5 cas et ce fut la huitième fois que cette fièvre avait de nouveau sévi. En 2018, dans la province de l’Equateur, à Mbandaka, Wangata, Bikoro et Iboko les cas ont été de l’ordre de 54, dont 33 décès. A Beni, les premiers cas signalés ont été au nombre de 25 et cela a depuis augmenté.

JOSEPH KIALA  

 

 

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
1990111
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
259
14640
73401
1990111