10/12/2018
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 02 août 2018 –(caritasdev.cd) - : Dans une interview accordée à caritasdev.cd en ce 28 juillet 2018 à Kinshasa, le Directeur du Bureau Diocésain de Développement (BDD) Butembo-Beni a parlé du travail réalisé par cette structure de la Caritas diocésaine, située dans la partie Est de la RD. Congo. Monsieur l’Abbé Valérien KAHINDO Katsinge, dans cette interview à lire in extension ci-dessous, montre l’engagement pour le développement de son BDD ainsi que  ses perspectives d’avenir en termes de futurs projets ou programmes, rapporte caritasdev.cd

Question (Q) : Quels sont les projets que le Bureau Diocésain pour le Développement (BDD) du diocèse de Butembo-Beni est en train de mener en 2018 ?

Réponse (R) : En 2018, le BDD Butembo-Beni a lancé en date du 28 juin le programme d’appui à la sécurité alimentaire et renforcement des capacités économiques des ménages ruraux dans les Territoires de Lubero, Samba, Kasangulu et Kongolo en République Démocratique du Congo. Avec les autres Caritas-Développement, à savoir Kindu, Kisantu et Kongolo, nous exécutons le même programme qui se focalise sur la sécurité alimentaire, la nutrition et l’augmentation du revenu. Ce programme s’étend sur 4 ans, de 2018 à 2021. Le bailleur est Norad, une structure étatique de la Norvège, à travers la Caritas Norvège que nous atteignons par la Caritas Congo Asbl.  Au diocèse de Butembo-Beni, le programme sera exécuté dans le Territoire de Lubero, plus précisément dans les paroisses de Musienene, Luotu, Lokanga et Masereka, en appuyant les écoles secondaires de la place qui organisent les sections d’agriculture et de nutrition. Les bénéficiaires directs du projet sont les parents vulnérables qui ont des enfants à scolariser. Ces bénéficiaires sont au nombre de 1.548 ménages.  Le second projet est la pisciculture en paroisse de Muhangi. Nous voulons accompagner les pisciculteurs de cette paroisse qui veulent produire de poissons pour l’alimentation. Dans la région, il y a toujours eu carence de protéines animales. Le  diocèse allemand de Ruttenburg a financé ledit projet. Le troisième projet, sur une durée de trois ans et en voie de finalisation, porte sur le dialogue entre la Société civile et les autorités locales.

Q : Quels sont en 2018 les problèmes de développement qui préoccupe le BDD Butembo-Beni ?

R : L’appauvrissement de la population suite à la situation socio-politique de notre pays constitue le premier problème. Le second problème est la malnutrition généralisée dans les ménages à cause de l’insécurité perpétrée dans le diocèse, suite aux attaques des groupes armés. Le troisième problème est le manque d’entretien des infrastructures de base, surtout les routes lors des périodes pluvieuses. Il y a aussi le manque d’emplois pour les jeunes qui sont alors tentés de s’enrôler dans les groupes armés, l’appauvrissement du sol à cause de la me gestion de l’environnement par le déboisement et le manque de politique pour lutter contre le réchauffement climatique.

Q : Quels sont en 2018 les défis auxquels fait face le BDD Butembo-Beni ?

R :  Je signale l’insécurité sur toute l’étendue du diocèse qui freine le développement, les moyens financiers insuffisants pour aider les populations vulnérables et les programmes rédigés qui manquent des bailleurs. Je signale enfin le manque d’emplois.

Q : Quels sont les souhaits du BDD Butembo-Beni  pour 2019 ?

R : Je n’ai qu’un seul souhait : que la paix  revienne partout au diocèse et cela nous permettra de bien programmer nos actions, sans se cloisonner dans les endroits plus sécurisés. S’il n’y a pas de paix, il n’y a pas de développement.

Q : Quels sont les prochains projets de votre BDD ?

R : Le premier est l’entreprenariat de la jeunesse dans le projet Fonds solidaire. Il s’agit d’animer la jeunesse dans nos paroisses pour qu’elle fasse des initiatives d’autofinancement. Dans chaque paroisse, les chrétiens sont appelés à constituer les fonds de démarrage.

Le deuxième projet est la construction du bloc de l’imagerie à l’hôpital de Matanda dans la ville de Butembo. Le bailleur c’est la Banque Mondiale à travers le Fonds social de la République Démocratique du Congo antenne du Nord-Kivu.

Q : Comment se présente en 2018 le BDD Butembo-Beni en termes de son personnel ?

R : Le personnel de notre BDD a sensiblement diminué.  Il est passé de 42 à 28 agents comprenant  7 administratifs et 21 techniciens.

R : Quel est le bilan que vous avez dressé  à la fin 2017 du BDD Butembo-Beni ?

R : Le BDD a comme actifs en 2017  la somme de 1.1010446, 17 dollars US. Dans ces actifs, nous avons l’immobilisation avec – 6.301. 286, 28 dollars US
- les créances sont de  303.229, 49 dollars US
- le disponible est  184.130,  dollars américains
- les capitaux propres sont 690. 501, 06 dollars US,
- la perte c’est – 40. 8120, 54 dollars US
- la dette est de 402. 395, 11 dollars US.
Q : Que dites-vous en matière de rapport entre l’Evêque et le BDD Butembo-Beni ?

R : Le BDD est le service technique de l’Evêque, Son Exc. Mgr Melchisedek SIKULI Paluku en matière de développement. Il y a une bonne collaboration dans les échanges au sujet du développement du diocèse. Notre rapport annuel informe Monseigneur sur la santé du BDD à telle enseigne que  les projets et programmes sont lancés par lui ou par son délégué. En 2018, Mgr l’Evêque a signé avec nous le protocole de collaboration avec les partenaires dans le programme de sécurité alimentaire.

Q : Qu’en est-il du BDD Butembo au niveau de sa base avec les Comités paroissiaux de développement ?

R : Au cours de l’année 2017-2018, notre BDD n’a pas accompagné les comités paroissiaux, parce qu’il n’a pas participé aux réunions de doyenné. Par conséquent, il n’a pas le feedback des Comités paroissiaux de développement, excepté les réunions des Comités paroissiaux des paroisses de Munsienene, Luhoti, Lukanga, Masereka et Muhangi, qui sont concernés  par les projets et programmes financés. Ces paroisses se trouvent dans une zone sans trouble.

Q : Quel est votre mot pour terminer ?

R : Nous remercions Caritas Congo Asbl pour l’accompagnement  dont le BDD Butembo-Beni bénéficie de sa part depuis plus de dix ans.

 

Propos recueillis par JOSEPH KIALA

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
2176260
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
1586
20401
26449
2176260