23/07/2019
NOUS SUIVRE SUR

Bukavu, le 15 mars 2018 (caritasdev.cd) : l’Unité Conjointe de Financement Humanitaire en République Démocratique du Congo (UCFH / RDC) et la Caritas Développement Bukavu ont convenu au mois de décembre 2017 de la mise en œuvre du projet de réponse d’urgence en sécurité alimentaire et intrants agricoles au bénéfice de 4.850 ménages vulnérables affectés par les mouvements de populations suite aux conflits armés sur l’axe Lubondja-Lulimba-Ngalula et Kasanga à Fizi au Sud-Kivu en République Démocratique du Congo.

Ce projet est d'une durée de six mois, allant de décembre 2017 à mai 2018. 

En fait, au mois de juin 2017, le territoire de Fizi a été le théâtre de plusieurs affrontements armés entre les Forces Armés de la République Démocratique du Congo et les miliciens du groupe armé Maï Maï Yakutumba.  Bien avant cela, c’est-à-dire en avril de la même année, dans le territoire voisin du Tanganyika, il y avait des hostilités entre les populations autochtones et les populations bantoues.  Tous ces conflits armés ont occasionné des mouvements importants des populations entre les provinces du Tanganyika, du Maniema et du Sud-Kivu.

L’objectif général de ce projet est de contribuer au renforcement de la sécurité alimentaire des ménages affectés par les mouvements des populations suite aux conflits armés dans les territoires de Fizi (Sud-Kivu) et de Kabambare (Maniema). Le projet est en conformité avec la décision de financement du Coordonnateur Humanitaire dans le cadre de l’allocation « urgence » relative à l’analyse des « hotspots » et s’inscrit étroitement aux lignes directrices du Cluster Sécurité Alimentaire, notamment par l’accès aux vivres via la distribution directe compte tenu de la spécificité actuelle de la zone d’intervention, et à la distribution d’intrants agricoles  (semences maraîchères et vivrières et les outils aratoires dont une houe et une binette) pour accroître localement la production des denrées alimentaires.  L’autre bénéfice du projet consiste en un accompagnement technique agricole aux ménages d’accueil et aux personnes déplacés internes.

Au premier mois du projet, une évaluation de la protection et une étude initiale de base sur les pratiques agricoles et la sécurité alimentaire ont été menées par les agents de la Caritas-Développement Bukavu.  L’analyse des vulnérabilités (individuelles et collectives), l’identification et le ciblage des bénéficiaires ainsi que la saisie des bénéfices accordés sont effectués moyennant les outils du Cluster Sécurité alimentaire.

Valéry KALUMUNA

(Administrateur Général de la Caritas-Développement Bukavu)

 

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
3030953
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
882
4500
116874
3030953