21/09/2018
NOUS SUIVRE SUR

Boende, le 08 mars 2018 (caritasdev.cd) : la nouvelle province de la Tshuapa vient d’être dotée de son premier bâtiment public moderne.

Il s’agit du bureau de la Coordination Provinciale Lèpre et Tuberculose (CPLT), rénové avec l’appui financier du Fonds Mondial, par l’entremise de la Caritas Congo Asbl, en sa qualité de Récipiendaire Principal, aux côtés du Ministère de la Santé. La cérémonie de remise provisoire de ce bâtiment s’est déroulée mercredi 07 mars 2018 à Boende, en présence du Vice-Gouverneur de la Tshuapa.

La joie et la fierté se lisait alors sur les visages des Autorités politico-administratives, sécuritaires et sanitaires de la Tshuapa, réunis pour la circonstance devant le bâtiment de la CPLT, dans la concession de l’Hôpital Général de Référence de Boende.

Prenant la parole au nom de son titulaire en mission, le Vice-Gouverneur, Mr Richard Mboyo Iluka, a rendu un hommage mérité au Chef de l’Etat Joseph Kabila pour avoir inscrit dans ses priorités la lutte contre les maladies endémiques, dont la Tuberculose, le VIH/Sida et le Paludisme. « Nous tenons à remercier très sincèrement tous les partenaires du secteur de la santé en général et particulièrement le Fonds Mondial avec Caritas Congo Asbl, que je demande d’applaudir,  pour la rénovation de ce bâtiment moderne dans notre Province...  Je voudrais vous garantir que le Gouvernement provincial veillera à son utilisation responsable à travers les Services de la CPLT et la DPS (Division Provinciale de la Santé) », a-t-il indiqué, en saluant le Gouverneur Pancrace Boongo, « pour son engagement sans faille dans la lutte contre les maladies dans la province ».

 Pour le Vice-Gouverneur Mr Richard Mboyo Iluka, la cérémonie de réception du nouveau bâtiment rénové de la CPLT relève une double signification. Il a considéré d’abord la construction de nouvelles infrastructures comme un grand défi dans le chemin de la modernisation de sa chère province. « Grace, aux initiatives du Chef de l’Etat, nous allons matérialiser cette vision en recevant cette première  infrastructure moderne, qui ne sera pas la dernière », a souligné Mr Richard Mboyo Iluka. Ensuite, il a placé l’homme  au cœur de l’intérêt de l’action du Gouvernement de la Tshuapa par l’amélioration des conditions de travail des professionnels de santé, favorisant celle de la lutte contre la tuberculose. La CPLT Tshuapa travaillait encore, il y a eu, dans un ancien bâtiment exigu, à une centaine de mètres de l’actuel.

Ir Alidor Bangu de Caritas Congo Asbl remettant les clés de la CPLT Tshuapa à Dr Emery Yassankia du PNLT

Remettant les clés du bâtiment au Représentant du Directeur du PLNT, l’Ingénieur Alidor Bangu, Chargé des Infrastructures de la Caritas Congo Asbl,  parlant au nom de son Secrétaire Exécutif empêché, a loué les bons rapports entre les deux Institutions : «Je suis dans la joie de vous remettre ces clés. Votre acceptation est le signe de la bonne collaboration qui a existé entre Caritas Congo Asbl et le PNLT. Cette collaboration ne va pas s’arrêter là. Elle va continuer », a déclaré Mr Bangu.

« Le Programme National de Lutte contre la Tuberculose (PNLT) que je représente ici, est fier de voir ce bâtiment érigé », a déclaré pour sa part Dr Emery  Yassankia Kilolo, Chef de Division de prise en charge à l’Unité Centrale du PNLT. Cela cadre avec l’un des objectifs de son programme, à savoir le renforcement des capacités institutionnelles pour la lutte contre la tuberculose.

Il a remercié les Autorités politico-administratives et sanitaires de la Tshuapa pour leur engagement à l’évolution du travail qui doit se réaliser dans cette province. Il a également exprimé sa gratitude à la Caritas Congo Asbl qui a réussi à faire rénover des CPLT et autres pavillons des malades tuberculeux multi-résistants même dans des coins du pays à accès difficile. « La vison du PNLT est de vivre dans un monde sans tuberculose », a-t-il insisté. L’orateur est revenu sur le processus de plaidoyer pour le financement de ces ouvrages auprès du Fonds Mondial, en relevant le rôle éminent joué par le feu Dr Georges Bakaswa. Après avoir reçu les clés du bâtiment de la Caritas, Dr Emery  Yassankia Kilolo, Chef de Division de prise en charge à l’Unité Central du PNLT, les a remises à son tour à Mme la Ministre provinciale de la Santé. Cette dernière les a passées au Médecin Chef de Division Provinciale, qui les remettra au MCP, avec recommandation d’en faire un usage à bon père de famille.

Bureau administratif avec dépôt pharmaceutique et  laboratoire de contrôle microscopique

Bien avant, l’Ir Alidor Banga a présenté la Caritas Congo Asbl, cet Organe technique chargé de la pastorale Sociale de l’Eglise catholique en RDC, crée en 1960. Les travaux, exécutés par l'entreprise CONSTEQ, représentée par Mr Charles MASAKA (Chargé de Logistique), s’inscrivent dans le cadre du programme "Investir pour obtenir  plus d’impact contre la tuberculose et le VIH en République Démocratique du Congo (RDC), financé par le Fonds Mondial, pour la mise en œuvre de la Note Conceptuelle Unique pour la Tuberculose et le VIH". Caritas Congo Asbl, en était Récipiendaire Principal jusqu’en fin décembre 2017. Elle est remplacée par l’agence Catholique CORDAID, à qui il reviendra d’assurer le suivi pour l’équipement du bâtiment de la CPLT Tshuapa.

En effet, après avoir visité le bâtiment et son annexe rénovés sous la conduite du Chargé des infrastructures de Caritas Congo Asbl, la commission de réception ad hoc a jugé les travaux réalisés conformes aux spécifications techniques et recevables sans réserves. Une liste de suggestions a été dressée pour l’équipement moderne du bâtiment ainsi que pour la fourniture de l’énergie solaire, tel que convenu avec le PNLT.

Ces travaux ont consisté en la construction d’un bâtiment principal et d’une autre annexe. Le premier est constitué du bureau avec sanitaires pour le Médecin Coordonnateur Provincial (MCP), d’un secrétariat, d’un bureau du Logisticien, de celui du Superviseur de la Lèpre et Kinésithérapeute, d’un bureau du Superviseur de Tuberculose, d’un bureau du pharmacien, d’un dépôt pharmaceutique, d’un bureau pour la comptabilité, d’une caisse, d’une salle de réunion et des sanitaires. Le bâtiment annexe devra servir au contrôle microscopique. Il compte trois locaux, dont le CDCU, une salle pour l’appareil Gene-Expert.

Vue des Officiels chatant l'hymne national
Vue des Officiels chantant l'hymne national

En plus des orateurs susmentionnés, la cérémonie de Boende a connu aussi l’intervention remarquée du Chef de Division Principal de la Santé, Dr Matela Jean-Paul. Ce dernier a retracé l’historique de cette jeune CPLT, en insistant sur l’action du feu Dr Georges Bakaswa, Directeur du PNLT décédé en 2016. Son speech était précédé par le mot de bienvenue du Médecin-Coordonnateur Provincial de Lutte contre la Tuberculose pour la Tshuapa, Dr Mboyo Ilonga, qui est revenu sur l’immense travail abattu par le défunt Directeur dans la lutte contre la tuberculose dans l’ex-province de l’Equateur. Pour mémoire, Il sied de signaler que la CPLT Tshuapa a enregistré 3.670 cas de Tuberculose détectés en 2017.

Guy-Marin Kamandji

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
1874962
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
2499
14974
70483
1874962