21/05/2018
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 12 février 2018 (caritasdev.cd) : Les Agences Catholiques présentes en RDC ont échangé mercredi 07 février dernier sur la crise du Kasaï.

C’était dans le cadre du Forum-Pays ou Country Forum qui les réunit chaque trimestre autour de la Caritas Congo Asbl.  Cette séance de travail a eu lieu en la Salle Abbé Jean Muela du centre d’accueil de Caritas Congo Asbl.

La crise du Kasaï, l’état de lieux de la réponse du Réseau Caritas à ladite crise, le plan humanitaire révisé et la réforme de l’architecture humanitaire, ainsi que la clôture du projet d’Appel d’Urgence EA08, ont été au menu de cette rencontre.

 Tenant compte des agendas des uns et des autres, cette réunion du mercredi a bénéficié de la participation des agences suivantes : Caritas Allemagne, Caritas Internationalis Belgique, TROCAIRE (Caritas d’Irlande), y compris de manière exceptionnelle la Caritas Internationalis (CI), représentée par l’une de ses Responsables du Service d’Urgence au Secrétariat général de CI à Rome, en séjour à Kinshasa.

Il ressort de ces échanges que les conditions de vie ne sont pas favorables pour les personnes déplacées/retournées victimes de la crise du Kasaï. C’est ainsi que la Caritas Congo Asbl, avec l’appui de ses partenaires, avait apporté une deuxième assistance en vivres et Articles Ménagers Essentiels (AME) pour 600 ménages à Tshikapa et ses environs, dans le Diocèse de Luebo, province du Kasaï en RDC. « Mais,  les besoins  restent encore énormes », a indiqué Monsieur Boniface NAKWAGELEWI ata DEAGBO, Secrétaire Exécutif de la Caritas Congo Asbl.   

« Il est important de savoir les besoins ou les aspirations et le mode d’intervention de la communauté locale pour les emmener à une auto-prise en charge  durable », a souhaité Mlle Juliette Maquart, Responsable des Programmes de la Caritas International Belgique en RDC ».

Mme Rachel FELGINES, Chargée de projet d’Urgences au Département d’Urgence à la Caritas Internationalis, a insisté sur la mise en circulation des informations à travers la plateforme dénommée « BAOBAB ». Elle a salué à ce propos le travail abattu par la Cellule de Communication de Caritas Congo Asbl, active par des infos tant sur son site web que sur la plateforme Baobab de Caritas Internationalis. Il convient de mettre en place un ensemble d’outils de communication qui va permettre à la production des données qui pourra faciliter les liens entre toutes les parties prenantes, a-t-elle ajouté.

Cette réunion d’échange des informations s’est achevée par la présentation des activités du projet EA08/2017, supervisé par le Service des Urgences de la Caritas Congo Asbl. Il a été question de l'assistance d'urgence à 600 ménages des réfugiés burundais et 1.000 ménages des réfugiés sud-soudanais, des rapatriés spontanés et des familles d'accueil dans les Diocèses de Mahagi-Nioka dans les provinces du Haut-Uélé et du Sud-Kivu en RD Congo.

Dody ISHAKU (Stagiaire)

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
2284669
aujourd'hui
Cette semaine
Semaine passée
5672
14048
1151217