15/11/2018
NOUS SUIVRE SUR

Kisangani, le 12 novembre 2018 (caritasdev.cd) : formés par des experts du Programme National de Lutte contre le Sida (PNLS) et du Programme Multisectoriel de Lutte contre le Sida (PNMLS) invités par la Caritas Congo Asbl, en collaboration avec la Caritas Internationalis, des leaders religieux ainsi que des prestataires des soins de la Province de la Tshopo ont été formés récemment dans l’identification des cas de Sida pédiatrique et dans la mobilisation des communautés pour le diagnostic ainsi que le traitement précoces des enfants vivants avec le VIH/SIDA.  

Kinshasa, le  06 novembre 2018 (caritasdev.cd) : Le Secrétaire Exécutif de la Caritas Congo Asbl, Mr Boniface Nakwangelewi ata Degbo, a présenté l’expérience de Caritas Congo Asbl en matière de la « Veille humanitaire » lors du forum sur l’évaluation de la situation humanitaire en RDC. Ces assises se sont tenues du 17 au 19 octobre 2018 à Pullman Hôtel dans la commune de Gombe à Kinshasa, sous le haut patronnage de Monsieur le Premier Ministre Bruno Tshibala. Plusieurs Organisations humanitaires y ont pris. C’est le cas de CICR, CORDAID, OCHA, etc. Les Ministères de l'Intérieur et de la Sécurité, de la Solidarité et des Actions humanitaires, du Budget, de la Santé, de la Défense Nationale, des Anciens combattants et de la Réinsertion, du Genre, de la Famille et des Enfants et des Affaires coutumières et la Primature ont été également présents à ce forum. (Click here to read the English version)

Mweka, le 31 octobre 2018 (caritasdev.cd) : Quelques bénéficiaires de l’aide apportée du 17 au 19 octobre 2018 par la Caritas-Développement Mweka à 430 ménages retournés à Kakenge, avec l’appui financier de la Caritas International Belgique (CI.be), témoignent de son impact réel pour leurs ménages. Il s’agit d’une réponse d’urgence réservée à une alerte lancée par Caritas Mweka, dans le cadre du projet de la « Veille humanitaire » piloté par la CI.be. Caritas Mweka avait en effet fait état des conflits intercommunautaires, ayant provoqué notamment des pertes en vies humaines, des pillages de biens et destruction des habitations. « Maintenant, les conditions de pacification nous semblaient suffisantes pour pouvoir intervenir avec trois types d’aide : des articles ménagers essentiels, des outils aratoires pour participer à la relance agricole et une assistance en cash inconditionnelle afin de compléter sur le marché leurs besoins non couverts par notre intervention », a souligné Mme Emmanuelle Henderyckx, Représentante de la CI.be en RDC.

Kisangani, le 07 novembre 2018 (caritasdev.cd) : Après Kisangani, les leaders religieux de Yangambi et Banalia, en Province de la Tshopo, viennent d’être mobilisés dans  le diagnostic et le  traitement précoces des enfants vivant avec le VIH/SIDA. C’était au cours des ateliers de renforcement de leurs capacités organisés du 20 au 29 octobre 2018 par la Caritas Congo Asbl, en collaboration avec la Caritas-Développement Kisangani. (Click here to read the English version)

« La mission d’appui aux ateliers de renforcement des capacités des leaders religieux pour leur contribution dans le diagnostic et traitement précoce chez les enfants vivant avec le VIH/SIDA s’est déroulée dans de bonnes conditions dans les 2 zones pastorales de Yangambi et Banalia. Les formateurs provinciaux ont fait preuve d’un professionnalisme avéré et la participation des personnes formées était importante et intéressée », a indiqué à caritasdev.cd Dr Jean Munongo, Coordonnateur National du Service de promotion de la Santé de Caritas Congo Asbl, rentré de Kisangani, où il était accompagné par la Comptable Solange Ngombe.

La participation a été très satisfaisante, s’est réjoui Dr Munongo. « Sur les 62 personnes attendues, 58 (43 leaders religieux et 15 prestataires des soins) ont répondu présent et ont été formées, soit un taux de réalisation de 93,5 %. Une liste des activités catalytiques a été retenue pour chacune des zones pastorales et les points focaux, chargés de la mise en œuvre de celles-ci ont été responsabilisés. Une évaluation à mi-parcours est programmée au mois de janvier afin d’apprécier l’état d’avancement des activités et de mettre en évidence des éventuels goulots d’étranglement et trouver des pistes de solution », a-t-il relevé.

 

Kinshasa, le 1er octobre 2018 (caritadev.cd): Dans un communiqué de presse publié mercredi et signé par son Secrétaire Général, la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) demande au Gouvernement congolais d’engager le dialogue avec le Gouvernement angolais, d’assurer un accueil et des conditions de vie dignes aux personnes qui rentrent, d’organiser leur réinstallation, et de prendre les mesures nécessaires pour éviter les mouvements illégaux vers l’Angola.La CENCO demande à la Communauté internationale et aux Nations Unies d’intervenir auprès des gouvernements congolais et angolais pour un dialogue franc et sincère et de se mobiliser pour apporter l’aide humanitaire aux personnes refoulées d’Angola dont les conditions de vie constituent une injure à la dignité humaine. Exprimant sa compassion et sa solidarité avec les personnes refoulées, la CENCO recommande aux fidèles catholiques et aux personnes de bonne volonté de ne pas se soustraire au devoir de charité envers elles, de leur réserver un accueil fraternel et de partager avec eux le peu dont ils peuvent dispose. Ci-dessous, l'intégralité de ce communiqué de presse.

Kinshasa, le 30 octobre 2018 (caritasdev.cd) : 6 morts dans une incursion des ADF à Mangboko, de nouvelles vagues de Congolais expulsés de l’Angola, l’épidémie d’Ebola bat son plein, les rebelles ADF ont pour objectif d’installer un Etat islamique à Beni, le gouvernement dote la CENI du matériel logistique composé des aéronefs et des véhicules et clôture du synode des évêques sur les jeunes. Tels sont les principaux titres abordés par notre revue de presse de ce Mardi 30 octobre 2018.

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
2088498
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
1253
15303
55267
2088498