20/08/2019
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 15 novembre 2018 (caritasdev.cd):  RDC : validation du Plan de développement du Kasaï-Central, Plus de 30.000 personnes déjà vaccinés contre Ebola, Machine à voter : Après la SADC, la CEEAC et le COMESA d’accord, Vital Kamehe dénonce un complot à Genève, Elections : 35 Kamaz constitués des machines à voter au Kwango et Kwilu, Faiblesses d’un Président pourtant élu au congrès et le nouveau Nonce Apostolique en RDC sera présenté officiellement ce dimanche 18 Novembre, tels sont les principaux titres abordés par notre revue de presse de ce jeudi 15 Novembre 2018.



I.    URGENCES, DEVELOPPEMENT ET SANTE


•    Radio okapi : Kananga: validation du Plan de développement du Kasaï-Central.
Un plan quinquennal pour le développement du Kasaï-central est désormais établi. Plus de 200 acteurs de différents secteurs ont pris part à l’adoption de ce plan. Parmi les besoins prioritaires définis, les participants ont proposé notamment la relance du secteur agricole et la modernisation des infrastructures routières et scolaires de la province. Le Ministre provincial du plan indique que, « ces résolutions mises en pratiques, boosteront le développement du Kasaï-Central dans l’espace de cinq ans ».

• Actualité.cd : RDC : Plus de 30 000 personnes déjà vaccinées contre Ebola.

La vaccination contre Ebola dans le Nord - Kivu et l'Ituri a démarré une semaine après l'apparition de l'épidémie."30.072 personnes ont été vaccinées, dont 15.412 à Beni, 4.544 à Mabalako, 2.552 à Katwa, 1.663 à Mandima, 1.485 à Butembo, 1.507 à Kalunguta, 732 à Masereka, 434 à Bunia, 355 à Tchomia, 293 à Vuhovi, 292 à Mutwanga, 240 à Komanda, 210 à Musienene, 178 à Oicha, 141 à Kyondo, et 34 à Alimbongo", souligne le ministère dans un nouveau communiqué publié mercredi soir. Le vaccin utilisé dans la région est en phase expérimentale, mais a déjà avait prouvé son efficacité. Cette vaccination est ciblée.  Au départ prévu pour le personnel soignant, elle a été élargie aux cas, leurs contacts et les contacts de leurs contacts. Plus de trois mois après son apparition, l'épidémie se porte bien. Son épicentre s'est déplacé vers la ville de Beni qui fait face à une vague de nouveaux cas ces dernières semaines. Deux  nouveaux cas confirmés et 3 nouveaux décès de cas confirmés y ont été rapportés mercredi, selon le communiqué du ministère.


II.    POLITIQUE ET SOCIETE


•    Digitalcongo.net : Machine à voter : Après la SADC, la CEEAC et le COMESA d’accord.

Il n’y a plus aucun doute aux yeux des organisations africaines sous régionales quant à la tenue des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales, à la date du 23 décembre prochain. Au terme d’une réunion de haut niveau entre la Commission électorale nationale indépendante et la délégation mixte CEEAC (Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale) - COMESA (Marché commun de l’Afrique Orientale et Australe), hier mardi 13 novembre, à Kinshasa, l’équipe de cadres s’est dite rassurée.  Le rapporteur de la Ceni, Jean-Pierre Kalamba qui présidait cette séance de travail, a été à la hauteur pour donner des réponses convaincantes à ses interlocuteurs sur la suite du processus électoral, notamment en ce qui concerne la machine à voter.


•    Politico.cd : Vital Kamerhe dénonce un complot à Genève : « Fayulu et Matungulu ont été malicieux ».
La polémique continue entre les deux leaders de l’opposition qui se sont retirés de l’accord signé à Genève dimanche dernier et les cinq autres. Le Président de l’union pour la nation congolaise(UNC) pense que lui et Félix Tshisekedi ont été victimes d’un complot à Genève. Dans une interview accordée à Top Congo FM, il accuse Martin Fayulu, qui a été désigné candidat commun à l’issue de ces discussions, d’avoir été malicieux.


•    7sur7.cd : RDC : Elections : 35 camions Kamaz constitués des machines à voter déployés au Kwango et Kwilu.
La Commission Électorale Nationale Indépendante, « CENI », poursuit sans désemparer les préparatifs de prochaines échéances électorales prévues en République Démocratique du Congo, à la fin de l’année en cours. C’est dans ce cadre qu’elle a procédé ce mercredi 14 novembre 2018, au déploiement du matériel électoral destiné aux provinces. C’est le rapporteur de cette institution d’appui à la démocratie Jean-Pierre Kalamba, qui conduit la délégation.
Au total, c’est 35 camions Kamaz répartis en 16 destinations qui sont concernés par cette opération. Deux axes principaux sont ainsi ciblés. Il s’agit des 16 destinations, il sied de préciser qu’elles concernent toutes les antennes de la CENI mais aussi et surtout, les sites additionnels à accès très difficiles dont Mawanga, Tembo, Panzi, Kibunda, Sedzo, Kilembe, Belo, tous dans la province du Kwango.

•    Le Potentiel : Faiblesses d’un Président pourtant élu au congrès. UDPS : Kabund ordonne, Fatshi s’exécute.
Après le reniement de sa signature apposée sur l’accord de Genève, Félix Tshisekedi joue maintenant sa survie politique. Entre les engagements pris à côté de ses pairs de l’opposition réunis dans la ville suisse, Fatshi a préféré, en dernière minute, se plier à la volonté de sa base. Et pourtant Jean-Marc Kabund, secrétaire général de l’Udps, lui avait déjà intimé l’ordre, lundi matin, de se retirer de cet accord, endéans 48 heures. Sans attendre l’échéance de l’ultimatum, Fatshi s’est exécuté. Du coup, les masques sont tombés, Kabund est le vrai patron de l’Udps.
Qui de Félix Tshisekedi ou de Jean-Marc Kabund dirige réellement l’Udps ? La question est sur toutes les lèvres. Il y a quelques années, Félix Tshisekedi, alors Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi, n’était pas au devant de l’actualité. Isolé à sa résidence de Bruxelles, il était chargé des relations extérieures de l’Udps, évoluant loin de la direction politique du parti, dirigé des mains de maitre par son défunt père, Etienne Tshisekedi. A la mort de ce dernier, en février 2017, Félix, qui inversa en même temps son nom, mettant en avant Tshisekedi pour profiter sans doute de l’aura de son père, a été porté sur la scène politique.

III.    EGLISE

•    Cenco.org : Le nouveau nonce apostolique de la République Démocratique du Congo sera présenté officiellement le dimanche 18 Novembre.
La présentation officielle de Mgr Ettore Balestrero, comme Nonce apostolique en République Démocratique du Congo (RDC), est annoncée pour le  dimanche 18 novembre 2018, par Mgr Fridolin Ambongo, Archevêque métropolitain de Kinshasa à la cathédrale Notre Dame du Congo à 09h30 au cours d’une célébration eucharistique. C’est ce que rapporte un communiqué de la chancellerie de l’archidiocèse de Kinshasa. De ce fait, il est demandé aux fidèles catholiques de venir nombreux accueillir dans la joie et dans les prières le nouveau représentant du Saint-Père en vue d’amener à bien sa mission en RDC.

Qui est Mgr Ettore Balestrero?
Une petite note biographique de S.E. Mgr Balestrero mérite d’être rappelée ici. Il a été ordonné prêtre par le cardinal-vicaire de Rome Camillo Ruini le 18 septembre 1993 et incardiné dans le diocèse de Rome. C’est un élève de l’Académie pontificale ecclésiastique. Entré dans le service diplomatique du Saint-Siège le 1er juillet 1996, il fut d’abord au service de la nonciature en Corée et en Mongolie (1996-1998), puis de celle des Pays-Bas (jusqu’en 2001). Il travailla ensuite au sein de la Secrétairerie d’État. Le 17 août 2009, Benoît XVI l’a promu au poste de sous-secrétaire pour les relations avec les États. Le 22 février 2013, il est nommé nonce apostolique en Colombie avec le titre d’archevêque titulaire de Victoriana.


Ferry Bonkali (Stagiaire)

 

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
3113040
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
4615
7888
54287
3113040