20/08/2019
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 09 novembre 2018 (caritasdev.cd): Plusieurs titres traités par les médias figurent dans la revue de presse de ce vendredi 09 octobre 2018 : des centaines d’enfants congolais refoulés de l’Angola errent dans le Kasaï ; Henri Yav salue le bilan positif du premier contrat de désendettement ;

le Secrétaire général Adjoint de l’ONU préconise l’amélioration de la situation sécuritaire dans la riposte à l’épidémie à virus Ebola à Ben ; 6 composantes du Rassemblement apportent leur soutien à F. Tshisekedi ; L’argent en hausse sur le marché international, Portrait de l’ancien Archevêque de Kinshasa, « symbole d’une Eglise africaine engagée.

  1. URGENCES, DEVELOPPEMENT ET SANTE

 

  • RFI: RDC: L’errance des enfants congolais expulsés d’Angola. Des centaines d’enfants mineurs isolés errent actuellement dans le Kasaï en RDC sans pouvoir retrouver leurs familles. C’est l’une des conséquences des expulsions forcées de Congolais menées depuis plus d’un mois par l’Angola. Elle témoigne de la brutalité et la pagaille qui président à cette opération lancée début octobre sans préavis par l’Angola. A Kamako, ces enfants ont le plus souvent trouvé refuge dans des églises, en attendant, peut-être de retrouver la trace de leurs parents. Reportage à la paroisse ACK, Assemblée chrétienne de Kamako. Ils sont cinq frères et sœurs, ils ont entre 4 et 12 ans, sont nés en Angola, ne connaissent personne au Congo et ont perdu la trace de leurs parents il y a presque un mois : « Les militaires sont venus chez nous. Ils ont arrêté papa et maman sous nos yeux. On est d’abord restés là dans la maison à pleurer et le soir, j’ai fermé la porte pour que nous dormions. Le lendemain, lorsque j’ai vu tous ces gens dehors en train de fuir vers le Congo, on les a suivis parce qu’on ne savait pas où aller ».

 

  • Forum des As : Henri Yav salue le bilan positif du premier contrat de désendettement. Le ministre congolais des Finances, Henri Yav Mulang, salue le bilan positif du premier Contrat de Désendettement et de Développement, signé avec la France. « 106 millions d’euros ont couvert le premier C2D dans toutes ses composantes : éducation, formation professionnelle, eau et assainissement et appui à la gouvernance financière », révèle un communiqué de presse du ministère des Finances transmis jeudi 08 novembre 2018 à ‘‘Forum des As’’. Le lancement du logiciel ISYS-Régie, la mécanisation de 25.000 enseignants du secondaire… sont autant des projets prioritaires réalisés dans le cadre de ce premier C2D. Leur bilan a été présenté par Félicien Mulenda Kahenga, Coordonnateur du Comité technique de suivi et Evaluation des Réformes (CTR), une des cellules du Ministère des Finances.
  • Radio Okapi : Ebola à Beni : Jean-Pierre Lacroix préconise l’amélioration de la situation sécuritaire. Le secrétaire général adjoint de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix, recommande notamment l’amélioration de la situation sécuritaire dans le territoire de Beni, en vue de faciliter la riposte à l’épidémie à virus Ebola. Lors de la conférence de presse tenue jeudi 8 novembre à Kinshasa, il a salué le travail qu’abat le gouvernement de la RDC, les agences onusiennes et les différents acteurs engagés dans la riposte à cette maladie. « Après avoir écouté les populations, après avoir parlé à nos collègues, on peut dire plusieurs choses à ce sujet : améliorer la sécurité dans cet environnement, c’est de la responsabilité de tous », a conseillé M. Lacroix. Pour faire face à ce défi sécuritaire, le secrétaire général adjoint de l’ONU appelle les communautés à s’engager dans ce combat « parce qu’il n’y a aucun exemple où les groupes armés ont pu être défaits si la population n’est pas engagée dans ce combat. » En dehors de la situation sécuritaire, il a aussi épinglé deux autres défis dans le combat contre Ebola. Il s’agit de la méfiance de la communauté locale ainsi que la forte densité et les mouvements des populations.
  1. POLITIQUE ET SOCIETE

 

  • 7sur7.cd : RDC – Présidentielle: 6 composantes du Rassemblement apportent leur soutien à F. Tshisekedi. Dans une déclaration signée le 6 novembre dernier et dont une copie est parvenue à la Rédaction de 7SUR7.CD, 6 composantes sur les 10 que comptent le Rassemblement viennent de jeter leur dévolu sur la candidature de Félix Tshisekedi à la prochaine présidentielle prévue le 23 décembre prochain. Il s’agit entre autre de la Majorité populaire présidentielle (MPP) de Eugène Diomi Dongala, du G14 du docteur Kalamba, des Alliés de l’Udps (ADU), de la Convention des Républicains (CR), du Front du peuple (FP), ainsi que la société civile.» Nous avons déposé nos candidatures à tous les niveaux, en conséquence, apportons notre soutien à la démarche de 7 leaders de l’opposition à la recherche d’un candidat commun. A cet effet, apportons notre soutien à Félix Tshisekedi, président du Rassemblement et candidat de l’UDPS à l’élection présidentielle du 23 décembre », affirme les signataires de ce document. Aussi, ses composantes invitent les 4 autres candidats issues du Rassemblement à harmoniser leurs points de vue, pour disent-elles, barrer la route au candidat FCC. Allusion faite ici notamment à Martin Fayulu ou encore Freddy Matungulu, également candidats à la prochaine présidentielle.
  • ACP : L’argent en hausse sur le marché international. Les produits miniers marchands tels que l’argent, connaitront une hausse sur le marché international en se négociant à 427,12 USD contre 426,89 USD le kilogramme, au cours de la période allant du 12 au 17 novembre 2018, indique la commission nationale des mercuriales du ministère du Commerce extérieur, dans un communiqué parvenu jeudi à l’ACP. Selon ce communiqué, le cuivre, l’once d’or, le tantale et le zinc seront en baisse au cours de la période sous examen. Les mêmes produits seront négocier respectivement à 6.207,50 USD contre 6.228,20 USD la tonne, 39.742,97 USD contre 39.768,90 USD, 14,40 USD contre 14,50 USD le kilogramme et 2.576,30 USD contre 2.694,10 USD la tonne. Tandis que le cobalt restera stable en se négociant à 73.867,50 USD la tonne.

III.      EGLISE

 

  • Agence fides : Portrait de l’ancien Archevêque de Kinshasa, « symbole d’une Eglise africaine engagée. « Admis à la retraite ce 1er Novembre 2018, son Eminence le Cardinal Laurent Monsengwo reste le symbole d’une église africaine engagée ; d’une église africaine qui refuse de voir l’espérance des peuples africains être sacrifiée par le politique ; d’une église africaine qui refuse de se taire afin de ne pas être complice des tous ces apôtres du mal qui endeuillent continuellement notre continent ; d’une église africaine qui refuse que la mort ait le dernier mot sur le continent africain ». Telle est la réflexion du Père Donald Zagore, théologien ivoirien de la Société des Missions africaines (SMA) envoyée à l’Agence Fides quelques jours seulement après la renonciation par le Cardinal, pour raison d’âge, à sa charge d’Archevêque de Kinshasa. Les paroles du Père Zagore arrivent en parallèle avec l’escalade de violences qui ensanglantent actuellement le pays, entre violation des droits fondamentaux, viols utilisés comme armes de guerre et urgence humanitaire provoquée par le rapatriement de quelques 80.000 enfants congolais précédemment réfugiés en Angola.

Paris MONA

 

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
3113071
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
4646
7919
54318
3113071