26/03/2019
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 23 mai 2018 (caritasdev.cd) : Par sa résurrection d’entre les morts, le Christ nous invite tous à faire rouler  les pierres qui bloquent nos cœurs et notre imagination et à partager le voyage l’un de l’autre, en particulier avec les personnes les plus vulnérables, telles les migrants. En fait, nous avons été donnés les uns aux autres afin d’avoir quelqu’un avec qui partager notre chemin, souligne à juste titre le Cardinal Tagle dans son message de Pâques 2018. Veuillez cliquer ici pour télécharger ce magazine

 

            En fait, le Président de la Confédération Caritas Internationalis rappelle ici le sens de la campagne « Partager le chemin », lancée par le Pape François en septembre 2017. Le Souverain Pontife a invité le monde à ouvrir les cœurs à l’espérance, à s’unir à Caritas et à faire de petits gestes de compassion envers les migrants.

 

            « Un simple geste comme ouvrir les bras à quelqu’un signifie beaucoup de choses ; Car, il touche différents niveaux de l’existence de l’homme. C’est le geste que nous invitons les personnes dans le cadre de la campagne ‘partager le chemin’ », relève le Cardinal Luis Antonio Tagle.

 

« En cette période de Pâques, nous, à Caritas, souhaitons vous inviter à vous joindre à nous dans un chemin de foi, d’espérance et d’amour avec les migrants », précise le Cardinal. Pour Caritas, un migrant est une personne en déplacement, qui a besoin d’être accompagnée, soutenue et protégée. Utilisé à son sens large, ce terme renvoie aux réfugiés ou aux requérants d’asile ; aux déplacés internes (au sein de leur propre pays) victimes d’un conflit ou d’une catastrophe naturelle, ou des personnes en quête de travail. Ils peuvent être adultes ou enfants, tout seuls ou en famille. Parfois aussi, ce sont des victimes de la traite humaine.

 

            Les interventions de la Caritas Congo Asbl en matière d’Urgences pour la période allant de janvier à mars 2018 ont aussi tenu compte de ces « migrants ». En témoignent, l’engagement de Caritas Congo Asbl et de son Réseau en RDC en faveur notamment des déplacés victimes des conflits dans le Kasaï (dans les Diocèses de Luebo et Luiza), au profit également des réfugiés centrafricains dans le Diocèse de Molegbe, d’autres déplacés dans les Diocèses de Bunia ainsi que Mahagi-Nioka, sans oublier des ménages affectés par les conflits à Fizi et Kabambare, dans l’Archidiocèse de Bukavu.

 

            Le « geste » en faveur des « migrants » s’est aussi étendu en faveur des communautés vulnérables aux risques des catastrophes dans les Diocèses de Lisala et Lolo, avec la Caritas International Belgique.

 

            Dans la même optique, il sied de citer la contribution de Caritas Congo Asbl à la réduction du taux de malnutrition chronique chez les enfants de 0 – 23 mois en République Démocratique du Congo, dans l’Archidiocèse de Lubumbashi et le Diocèse de Kilwa-Kasenga. Le lancement du « Dimanche de solidarité » par le Fonds de Solidarité de Caritas Congo Asbl procède du même souci pour les plus vulnérables.

 

            Ces informations composent le N° 045 du magazine « Lève-toi et marche » du Réseau Caritas Congo Asbl pour le premier trimestre 2018. Au-delà de son Editorial consacré au partage du chemin avec les migrants, le Dossier à la Une de cette livraison est axé sur les « actions de petites envergures » réalisées par les Caritas Lisala et Lolo, avec l’appui de la Caritas International Belgique, pour la prévention et la réduction des effets des catastrophes (aléas climatiques) en faveur des  communautés qui en sont vulnérables dans la Province de la Mongala.

 

            Sa rubrique « Développement » s’intéresse notamment aux avancées du Projet d’Appui aux Communautés Dépendantes de la Forêt en RDC évaluées lors de sa Sixième session du Comité de Pilotage National.

 

            Par ailleurs, la rubrique « Santé » évoque l’acquisition joyeuse par la Tshuapa du 1er bâtiment public moderne d’après l’indépendance du pays, affecté à la Coordination Provinciale de Lutte contre la Lèpre et Tuberculose. Elle se fait aussi l’écho du BDOM Kasongo qui plaide pour l’acquisition des appareils de dépistage du diabète. 

 

            Les « Témoignages » sont ceux des bénéficiaires du programme quinquennal de sécurité alimentaire et du Programme d’appui à la résilience des Communautés vulnérables aux Risques des Catastrophes (PRRC).

 

            En outre, « Lève-toi et marche fait parler.. » l’Evêque de Lolo, Mgr Jean-Bertrand Nadonge.

 

            Le Carnet de voyage est consacré à la mission de solidarité et de compassion effectué par la Caritas Congo Asbl auprès des victimes du conflit dans les Diocèses de Bunia et Mahagi-Nioka.

 

            Cet échantillon du travail abattu par le Réseau national  Caritas en RDC est complété par les « Actualités », particulièrement le souci de redynamisation du Conseil Interconfessionnel de lutte contre le VIH et le Sida en RDC.

            De sujets assez intéressants que méritent d’être lus !

Caritas Congo Asbl

 

 

 

 

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
2539239
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
1552
3855
88571
2539239