21/05/2018
NOUS SUIVRE SUR

Kongolo, le 17 octobre 2017 (caritasdev.cd) : Après avoir fait montre de son efficacité en faveur des communautés bénéficiaires dans le Territoire de Kabongo,

le Projet de Sécurité Alimentaire (financé par Misereor à 90% et Caritas Autriche à 10%), vient d’être lancé à Kongolo par l’équipe du Bureau Diocésain de Développement de la Caritas-Développement Kongolo. Cette première phase cible 1.000 ménages regroupés en 40 associations à travers 32 villages, renseigne « Maendeleo Kwetu », le trimestriel de la Caritas-Développement Kongolo, dans sa 1ère livraison de Septembre 2017.

 


Contribution à l’atteinte de l’Objectif II de Développement Durable

 
Lors de la visite sur le terrain de l’équipe du BDD; le Coordonnateur de la Caritas-Développement Kongolo, Monsieur l’Abbé Edouard Makimba, s’est adressé aux membres des associations  bénéficiaires du Projet PSA Kongolo en ces termes : « Nous avons initié cette action en vue d’apporter notre contribution à l’atteinte de l’Objectif II de Développement Durable (ODD) pour: Eliminer la faim ;  Assurer la sécurité alimentaire ;  Améliorer la nutrition et  Promouvoir l’agriculture durable ». Le présent projet va ainsi s’exécuter sur une période de quatre ans, soit de 2017 à 2020, dans le Territoire de Kongolo et concerne les paysans de quatre paroisses: Saint André de Keba, Saint Donat de Sola, Saint Joseph de Mbulula et Sainte Jeanne Françoise de Chantal de  Makutano.

 

Quarante associations sont organisées en raison de dix par paroisse et chacune d’elle regroupe 25 membres. Donc, cette première phase cible 1.000 ménages regroupés en 40 associations à travers 32 villages, et quatre entités administratives décentralisées que sont les chefferies de Bena Nyembo, Bena Nkuvu, Bena Mambwe et Bena Yambula.


 Pour cette première année, le projet poursuit 2 objectifs majeurs : appuyer l’organisation des associations et la multiplication des semences, a précisé Monsieur l’Abbé Coordonnateur. Pour ce faire, il a invité les associations ciblées à observer 3 choses : se présenter régulièrement aux réunions de l’association, avoir l’habitude de donner les cotisations pour faire vivre la caisse de l’association et ne pas s’absenter aux séances de travail de champ communautaire.


 Pour ce qui est de la multiplication des semences, le projet prévoit de donner une seule fois les     semences aux associations. « Il vous revient, de les multiplier dans les champs communautaires et les distribuer prochainement à chaque membre », a recommandé le prêtre.  


 « Le  projet étant très bénéfique, nous vous encourageons donc à prendre conscience et à vous mettre assidument au travail pour Eliminer la faim, Assurer la sécurité   alimentaire, Améliorer la nutrition, Promouvoir l’agriculture durable. Mais sachez que tout cela demande du temps et de la patience comme on dit : Rien ne sert de courir, il faut partir », a conclu l’Abbé Coordonnateur Makimba.


Guy-Marin Kamandji avec « Maendeleo Kwetu »

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
2284666
aujourd'hui
Cette semaine
Semaine passée
5669
14045
1151217