19/09/2020
NOUS SUIVRE SUR

Kindu, le 1er avril 2014 (caritasdev.cd) : Caritas Congo Asbl et sa Structure diocésaine de Kindu achèvent cette semaine un projet d’assistance humanitaire visant à contribuer à la réduction des souffrances de 991 ménages victimes des incendies de maisons dans le Territoire de Kasongo et 4.300 autres familles déplacées et retournées de guerre de Kasese dans le Territoire de Punia, en Province du Maniema, au centre de la RD Congo.


Ce projet est financé par DFID (Département britannique pour le Développement International), par l'entremise de CAFOD (Caritas d’Angleterre et du Pays des Galles).

Les équipes de Caritas ont organisé ainsi une foire aux biens d'aide humanitaire sur le site de Matumba où 2.000 ménages retournés ont été assistés, a précisé l’Abbé Stanislas Abeli, Directeur de la Caritas Kindu. Chaque ménage a reçu un kit composé d’articles ménagers essentiels à hauteur de 80$ US, des semences d’arachides d’une valeur de 20 $ US ainsi qu’une bâche et un bidon pliable de 10 litres. Cette assistance a été apporté sous l’approche foire qui tient compte de la dignité des bénéficiaires, en leur donnant le libre choix des Articles Menagers Essentiels (AME), au regard de la valeur de leurs coupons et des besoins spécifiques de chaque ménage. Les commerçants locaux y trouvent aussi leur compte.

Ainsi, la première foire du 14 mars 2014 a permis d’assister 475 ménages retournés, 525 lors de la seconde le 19 mars, 500 familles le 20 mars et 500 autres samedi 22 mars 2014. « Les collègues sont en train de se déployer à Kasese pour les mêmes activités où nous assisterons 2300 ménages en ce début avril 2014», a indiqué le Directeur de Caritas Kindu. Il sied de signaler que l’organisation de la foire était très appréciée par les bénéficiaires et l’ensemble de la population. Les bénéficiaires ont donc témoigné leur gratitude à Caritas Congo Asbl et à ses partenaires CAFOD et DFID.

Ce projet a été lancé le 20 décembre 2013, sous l’égide de CAFOD. La phase opérationnelle a démarré en janvier 2014 à Kasongo, où la Caritas a assisté 991 ménages, victimes des incendies à répétition, dont 502 à la localité de Kalombola et 489 à Kasongo-Cité. Dans son volet Protection, le projet a aussi permis la formation des leaders communautaires, des moniteurs, PNC, FARDC… sur la lutte contre les violences sexuelles ; la sensibilisation des communautés, l’identification des victimes et leur référencement aux Structures de prise en charge psycho-sociale, telle que Heal Africa. Au-delà de cette prise en charge, ces victimes de violences sexuelles de Kasongo et Kalombola reçoivent 100$ par cas.

Ces ménages retournés avaient fui les affrontements ayant opposé les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) aux miliciens de Raia Mutomboki, entre Kasese et Punia (à 240 km de Kindu), du 07 au 08 décembre 2012, jusqu’en janvier 2013.

Plaidoyer pour plus d’assistance aux retournés de Punia et Kasese

Etant donné que plusieurs milliers d’autres ménages retournés demeurent sans assistance à Kasese et Punia (distant de 125 km), la Caritas Kindu plaide pour une mobilisation plus accrue en leur faveur. «Car, c’est tout Kasese qui avait bougé lors de ces affrontements de la fin 2012 et début 2013. Actuellement, Kasese et ses environs comptent pas moins de 8.000 ménages pour qui j’espère que d’autres acteurs humanitaires pourraient intervenir», a souhaité l’Abbé Stanislas Abeli. Ce dernier reconnait toutefois que l’accès difficile à cette zone, où il faudrait trois jours en moto pour couvrir 120 km, et où la sécurité se rétablit, n’encourage pas beaucoup les humanitaires. Il remercie toutefois DFID pour son appui financier, sans oublier CAFOD pour son plaidoyer.

Guy-Marin Kamandji

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
4753048
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
109
8361
35306
4753048