23/07/2019
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 24 juin 2016 (caritasdev.cd) : Le Forum Pays des Agences catholiques en République Démocratique du Congo (RDC) tenu le 23 juin 2016 au Centre d’Accueil Caritas à Kinshasa  a donné lieu à des échanges très instructifs sur les diverses crises humanitaires  dans le pays, plus particulièrement en terme de futures interventions.  La Caritas Congo Asbl , la Caritas Allemagne, Cordaid, Trocaire et le Bureau National Catholique pour l’Enfance ont approfondi parmi les crises dont ces agences ont parlé celle des réfugiés sud-soudanais dans le Bas-Uélé et de Nyunzu, dans l’ex-Katanga, en RD Congo. Lesdites Agences catholiques ont entrevu ce qu’il y a à entreprendre pour des interventions appropriées de leur part face à ces crises dans divers domaines d’assistance, rapporte caritasdev.cd

Le Forum Pays des Agences catholiques en RD Congo de ce 23 juin 2016 a été présidée par Dr Boniface Ata DEAGBO Nakwagelewi, 2ème Secrétaire exécutif adjoint de la Caritas  Congo Asbl. Ce  Forum Pays, outre les réunions actuelles des Evêques membres de la Conférence  Episcopale Nationale du Congo (Kinshasa) ou CENCO, la question du congé collectif annuel des agents de la Caritas Congo Asbl en juillet 2016 et l’allocation de Nyunzu comme second point,  a prévu comme premier point la situation humanitaire en République Démocratique du Congo. Cette situation a été présentée par Dr Emmanuel MBUNA, Coordonnateur national du Service de Promotion de la Solidarité et

Partage (SPSP ou  Service des Urgences de la Caritas Congo). Ledit Coordonnateur a pris la parole quelque temps après le début de la   réunion intervenu à 11 h 10’ pour se terminer à 12 h 30’ en la salle Abbé Jean Muela.

A propos de cette situation humanitaire, le  Coordonnateur du SPSP a signalé le cas des réfugiés centrafricains sans perspective de retour chez eux et s’étant établis dans le Nord-Ubangi.  La Caritas Congo Asbl et la Caritas Allemagne ont démarré un projet d’assistance au profit de ces réfugiés centrafricains sur le plan de la sécurité alimentaire.  Dans le Bas-Uélé a été signalée la présence des rebelles ougandais de la LRA et celle des éleveurs « mbororo » en conflit avec la population locale. La présence des réfugiés  sud-soudanais dans le Bas-Uélé est aussi notable. La Caritas Dungu-Doruma se trouve en attente s’agissant de la réponse à la lettre du SPSP/Caritas Congo Asbl adressée aux Agences catholiques oeuvrant dans le pays sur ce dossier. Cette Caritas diocésaine a procédé à une bonne évaluation sur terrain à propos de ce dossier. La situation créée par la présence des éléments de la LRA est suivie de très près grâce au projet Alerte précoce de CRS (Caritas de l’Eglise catholique aux Usa).

 

Affrontements dans le Sud-Irumu entre les éléments du FPRI et les Fardc

Dans la province de l’Ituri, il a été signalé  la présence des personnes déplacées  dont beaucoup de besoins ne sont pas encore satisfaits, malgré  les interventions des acteurs humanitaires présents. Les déplacés se concentrent  dans la région de Komanda et proviennent d’une part de la région de Gety où ont lieu des affrontements réguliers entre les miliciens FRPI et l’armée nationale  et d’autre part de Beni où on enregistre également des exactions spectaculaires  des rebelles ougandais de ADF NALU.  Caritas Goma est intervenue en faveur de ces déplacés en construisant 1.700 abris d’urgence avec les financements reçus de Pooled Fund (1.500 abris) et de  Trocaire (200 abris). Mais,  à ce  jour, 600 ménages arrivés après cette réponse sont  sans assistance.  La Caritas Butembo-Beni envisage d’initier une assistance  en faveur des enfants, nombreux, qui ont subi des traumatismes face à ce qu’ils ont vécu.  Dans le  Sud de Butembo, des affrontements sont signalés à Buleusa, situé à cheval entre la zone d’action de la  Caritas Butembo-Beni et celle de la Caritas Goma.

 

A Nyunzu,  une situation s’étant empirée suite aux conséquences de  l’affrontement entre autochtones et  pygmées et dans l’Ouest du pays avec la fièvre

Dans le Sud-Kivu, selon la présentation de la situation humanitaire en RDC au 23 juin 2016 par Dr Emmanuel MBUNA, les réfugiés burundais attirent l’attention. Caritas Goma est  déjà une fois intervenue à leur profit.  Aucune autre intervention  n’a été depuis notée, à en croire la Caritas Allemagne.  A Nyunzu, dans le Tanganyika, l’on déplore des affrontements entre les Bantous et les pygmées. Pooled Fund vient de lancer une  allocation de 7 millions de dollars.  Dans la partie Ouest, du pays tout est normal ou calme en termes de crise humanitaire, à part les provinces de Kinshasa, du Kwango et du Kongo Central où est en train de sévir l’épidémie de la fièvre jaune.  La Caritas  Boma et la Caritas Matadi, par le biais de leurs Bureaux Diocésains des Oeuvres Médicales sont impliquées dans le travail mené par le Gouvernement national de la RDC en vue de pouvoir endiguer cette épidémie. Dans la  Tshopo et dans la province de la Mongala, Caritas  Congo Asbl et  la DCV sont en train de répondre à l’épidémie de cholera consécutive aux inondations survenues  dans ces régions à la fin de l’année 2015.  Cette intervention est financée par Pooled Fund et qui a contractualisé avec la DCV (Caritas Allemagne).

 

Crise de Buleusa

Quant à la crise de Buleusi, les médias en parlent beaucoup. La Caritas Butembo-Beni et la Caritas Goma  dont les juridictions couvrent la zone ne sont pas en mesure de s’y rendre à cause de l’insécurité qui y règne.    Les participants à ce Forum Pays ont noté que la présence des réfugiés sud-soudanais est  signalée dans le diocèse de Dungu-Doruma. Selon le compte rendu de la réunion du HAG de la semaine dernière le nombre des réfugiés serait de 11.116 personnes. Environ 20.000 pourraient venir s’ajouter dans les prochaines semaines. Caritas Dungu-Doruma avait fait parvenir son rapport d’évaluation qui a donné lieu à une note conceptuelle adressée à Cordaid. La suite se fait encore attendre. Il a été précisé que l’UNHCR n’a pas l’intention d’ériger un camp dans la zone dont l’identité serait moins confuse. Entretemps, il règne  une forte insécurité qui restreint l’espace humanitaire et pousse les acteurs   humanitaires à travailler à partir de Bunia. Le ministère de la Santé     s’inquiète pour la montée et la prévalence du VIH Sida dans la zone. L’UNHCR recherche des financements pour intervenir dans ces zones.

 

Informations sur les diverses réunions en cours de la CENCO en juin 2016

Docteur Bruno MITEYO, Secrétaire exécutif de la Caritas Congo Asbl, a rejoint les participants du Forum Pays des  Agences catholiques en RDC du 23 juin 2016 pour leur donner des informations sur les différentes réunions des Evêques membres de la CENCO au niveau des Commissions Episcopales, du Comité Permanent tenu du 13 au 17 juin 2016 et de l’Assemblée générale du 22 au 24 juin à laquelle ont été conviés des Evêques émérites parmi  la cinquantaine d’Evêques  diocésains et auxiliaires que compte aujourd’hui l’Eglise catholique en RDC.  Dr Bruno MITEYO a expliqué l’importance de ces assises des Archevêques et Evêques au Centre d’Accueil Caritas au moment où des renouvellements de mandats interviennent au niveau de la présidence de la CENCO et de ses Commissions Episcopales. L’orateur a livré des informations aux participants dudit Pays Forum sur les contacts que les Prélats ont eus avec  les hommes politiques de la Majorité présidentielle et ceux de l’Opposition sur le situation du pays sur le plan politique : processus électoral, Dialogue, l’après fin mandat de M. Joseph KABILA en décembre 2016, les prochaines élections, etc. « Les Evêques dans tout ceci veulent être au  milieu du village pour     l’intérêt du seul  peuple congolais »,  a fait savoir le Secrétaire exécutif de la Caritas Congo Asbl.

Planification  pluriannuelle

Dr Bruno MITEYO étant appelé à prendre part à une séance de l’Assemblée plénière des Evêques de la CENCO, les participants ont repris leur rencontre pour aborder la question de la planification pluriannuelle. Ceux-ci ont été informés de la présence à Kinshasa d’une mission de OCHA/Geneve venue pour consulter la communauté humanitaire de la RDC à propos de  la planification pluriannuelle dont  la décision a été prise par HCT. Caritas Congo Asbl et Trocaire, qui ont déjà rencontré la mission, ont indiqué quelques caractéristiques de cette planification pluriannuelle en RD Congo, qui a toujours élaboré des plans humanitaires annuels. Ce plan pluriannuel devra, entre autres,  mettre l’accent sur le lien entre l’urgence et le développement,    impliquer de nouveaux acteurs en vue des résultats collectifs, comme recommandé par le Sommet humanitaire mondial tenu en Istambul en mai dernier.

Difficulté majeure pour la RDC de l’accès  à des données fiables sur la situation humanitaire

Mais une difficulté majeure pour la RDC demeure l’accès  à des données fiables sur la situation humanitaire à travers le pays, notamment dans la partie Ouest sur laquelle très peu d’informations sont disponibles.  A ce propos, Caritas Congo Asbl doit se sentir interpellée, car, malgré une présence effective et des interventions indéniables auprès des populations affectées à travers le pays peu de Caritas se trouvent citées dans les rapports communiqués à OCHA.  Caritas Congo Asbl reconnaît les difficultés rencontrées pour obtenir les informations fiables et régulières de la part des Caritas diocésaines. Elle compte y remédier à travers le programme Shifting  the Power entrepris en partenariat avec Cafod pour améliorer la collecte des données auprès des Caritas diocésaines et les autres acteurs humanitaires, en rapport avec son mandat de représentant des Ong humanitaires nationales au HCT. Mais le financement alloué ne sera pas suffisant pour couvrir toutes les dépenses relatives à cette activité. Aussi Caritas Congo Asbl a-t-elle demandé aux agences présentes de s’attendre à de modestes demandes pour financer l’un ou l’autre aspect de ce projet.

Mme Clémentine CIBOLA, Assistante administrative de la Caritas Congo Asbl, a été invitée à ce Forum-Pays. Elle a pris la parole en expliquant que les dates de congé annuel sont fixées à Caritas Congo Asbl en tenant compte de la mise en œuvre de projets qui ne doit pas en souffrir.  Elle a signalé que même si en cette année 2016 en tout 66 % des agents de la Caritas Congo Asbl sur 153 dans l’ensemble ont pris leur congé, 75 autres employés restent travailler   pour que ce travail de mise en oeuvre des projets en ce qui concerne les partenaires ne connaisse pas de perturbations.

Sur la crise humanitaire à Nyunzu

Les partenaires en sont venus à parler de l’allocation lancée par le Pooled Fund à Nyunzu avec ses 3 lots : Accès aux services de base pour 3 millions de dollars USA, Sécurité alimentaire et  nutrition pour  2 millions de dollars et  Accès aux marchés pour 1,5 million de dollars.  Il faut se présenter en consortium pour être éligible et l’échéance est fixée au 10 juillet 2016.  Caritas Congo Asbl a  besoin d’une Caritas diocésaine, d’une Agence catholique du Nord    pour constituer ce consortium. A ce propos, la Caritas Kalemie-Kirungu semble présenter des atouts : implémentation du Programme Village et Ecole Assainis et d’autres projets. Cordaid a déjà assuré des activités sur terrain à Nyunzu.  Les participants ont convenu de poursuivre la réflexion à ce sujet pour constituer un consortium idoine, tout en tenant compte des réalités du terrain et des atouts à mettre en avant ainsi que de l’échéance du 10 juillet se rapprochant.

Nouveau responsable a à la Direction Afrique de la Caritas Allemagne

La Caritas Allemagne en RDC a annoncé à cette occasion la nomination  à la  Direction Afrique à la Caritas Allemagne siège de monsieur VOLKER. Celui-ci remplace M. Christoph Klisch Ott. Monsieur VOLKER était jusque-là  responsable du Département Assurance-Qualité.  Monsieur Christoph Klisch Ott est nommé à la tête du Département Moyen Orient, après avoir  longtemps dirigé le Département Afrique, dont fait partie la Caritas Congo  Asbl.  Monsieur Olivier BONTE, qui a livré cette information, a ajouté que désormais la Caritas Allemagne  va intégrer systématiquement l’approche ‘Cash transfert’ dans tous ses programmes. Il a fait savoir qu’à  ce propos des cours sont disponibles en ligne sur le site du CICR pour ceux qui veulent approfondir leurs connaissances sur cette technique.

 JOSEPH KIALA

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
3031066
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
995
4613
116987
3031066